Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Seulement 130 mille bovins et petits ruminants sont vaccinés contre la fièvre de la vallée du Rift.

Plus de 130 mille bovins et petits ruminants avaient déjà reçu un  vaccin au 28 Août dernier  dans le cadre de la lutte contre la fièvre de la vallée  du Rift. Selon le rapport de l’Office de Coordination des Aides Humanitaires, OCHA en sigle, l’argent utilisé dans cette campagne de vaccination provient de  l’aide d’un million de dollars récemment débloqué par les Nations- Unies via  le  CERF qui est le Fond  Central d’Intervention d’Urgence.

Le rapport de situation sorti par OCHA fait savoir que, depuis l’apparition de la fièvre de la vallée du Rift au Burundi jusqu’au 18 juillet 2022, le nombre de bovins et petits ruminants qui avaient déjà contracté ce virus s’élevait à 1600. Parmi eux,  628 en sont morts. Selon le même rapport, 94% de ces cas ont été diagnostiqué au Nord du pays. L’OCHA révèle également que le gouvernement a fait des efforts dans la lutte contre cette maladie en procédant à la vaccination du bétail. Une activité qui a été initié dans huit provinces telles que Cibitoke, Karusi, Kayanza, Kirundo, Makamba, Muyinga, Ngozi, et Gitega. En date du 28 août de l’année en cours, 130 766 bovins et petits ruminants avaient déjà  reçu le vaccin, poursuit le même organisation internationale œuvrant dans l’humanitaire.

Deux agences des Nations- Unies récipiendaires des fonds CERF d’un montant de 500 mille dollars chacune, mettent déjà en œuvre les activités. Il s’agit de l’Organisation Mondiale de la Santé, OMS en sigle, qui a déjà lancé la commande des produits pour la pulvérisation des moustiques, vecteurs et responsable de la propagation de cette maladie. Elle organise également des campagnes de sensibilisation sur la maladie auprès des populations affectées et autres. Quant à la FAO, lit-on dans ce rapport, projette de conduire des activités pour le traitement du bétail avec les insecticides, garantir l’accès aux aliments d’origine animale saine et renforcer les capacités des vétérinaires, bouchers et vendeurs de viandes. L’OCHA termine son rapport en indiquant que CERF a déjà contribué à apporter une réponse d’urgence à hauteur de 32 millions de dollars à 102 projets au Burundi depuis l’année 2006 à nos jours.

La Covid-19 se propage à Vumbi faute des mesures barrières.

Aucune mesure de lutter contre la Covid-19 n’a été prise par les autorités de la commune de Vumbi en province de Kirundo. Par conséquent, cette pandémie se propage plus qu’avant dans la province de Kirundo.

La négligence des autorités de la province de  Kirundo face à la pandémie à Covid-19 surtout en commune de Vumbi est à la base de l’inquiétude qui domine dans la population de ladite commune pour le moment.

Alors que l’effectif des cas positifs à la covid-19 ne cesse d’augmenter, les habitants font savoir qu’aucune mesure de lutter contre cette pandémie n’a été prise par le gouvernement. Rien n’a été mis en œuvre dans le cadre de la sensibilisation sur le comportement à adopter. Cet habitant révèle qu’il n’y a même aucun dispositif de lavage des mains. « On ne cesse de le répéter que l’effectif des cas positifs est élevé. Mais à ce moment où je te parle, aucune réunion des autorités n’a été tenue pour sensibiliser la population sur comment elle peut s’organiser pour lutter contre cette pandémie. Aucun appel n’a été lancé à la population. Même le lavage des mains n’existe plus car il n’y a pas de dispositifs de lavage des mains à l’entrée des bars »

De plus, les habitants s’étonnent que les autorités ne  prennent plus les mesures en cas d’augmentation des cas positifs. «  Rien de nouveau. Quand il s’observait une augmentation des cas positifs, on exigeait le port de masques. Mais pour le moment, cela ne se fait plus. Le mouvement des gens continue à la normale. Aucune attention.  Les gens continuent leurs activités comme si rien n’ était avec beaucoup de négligence », témoigne un des habitants.

Les informations en provenance de la commune Vumbi font savoir que la population est très inquiète car elle trouve que toute la province risque d’être contaminée si rien n’est fait.

La rédaction de la RPA n’a pas pu joindre les responsables de la santé en province de Kirundo pour s’exprimer à ce propos.

La pandémie de la covid-19 se propage toujours au Burundi.

Les chiffres du comité national pour la riposte de la Covid- 19  publié ce mardi 9 août 2022 montrent que le taux de positivité a augmenté de 11.77% dans une période de 3 jours seulement. Seuls quatre districts sanitaires n’ont pas détecté un cas positif sur plus de quarante districts que compte le pays.

Quarante-neuf voyageurs entrant au Burundi ont été testés positifs à la covid-19 parmi quatre mille quatre cent quatre- vingt- neuf tests effectués depuis le 4 août 2022. Quatre cent soixante-six personnes ont été également testées positives à la covid-19 à l’intérieur du pays dans une période ne dépassant pas trois jours seulement.

Selon le comité national chargé de lutter contre la Covid-19 et le ministère de la santé, le taux de positivité de ladite pandémie a augmenté de 11% pendant la même période. Sur les 49 districts sanitaires que compte le Burundi, quarante- cinq ont détecté au moins un cas positif à la covid-19.

De surcroît, le rapport du comité chargé de lutter contre la Covid-19 de ce mardi montre qu’au cours des derniers 14 jours le ministère de la santé a noté une augmentation de 87% des cas nouveaux communautaires plus que les cas des 14 jours d’avant.

Malgré l’augmentation massive des cas positifs à la covid-19 au Burundi, la vaccination contre cette pandémie est toujours négligée par la population. Jusqu’aujourd’hui,  le ministère de la santé à travers son rapport fait savoir que seul 0.13% de la population a reçu la dose complète de la covid-19. Un effectif plus bas comparativement à l’objectif de l’OMS qui  prévoyait qu’avec la mi- 2022  70% de la population mondiale serait vacciné.

La plupart des gestes barrière de lutter contre cette pandémie ne sont pas respectés. Non plus, la présentation d’un certificat prouvant qu’un voyageur a été testé négatif avant son départ vers le Burundi et le test obligatoire pour ceux qui sortent du Burundi ne sont plus en vigueur. Des ingrédients qui ne feront qu’augmenter la propagation de cette pandémie dans le pays.

Flambée de cas de Covid- 19 au Burundi.

Le Rapport de Situation sur la Réponse à la Pandémie due au Coronavirus   rédigé et publié le 19 juillet 2022 montre  que le nombre  de cas de personnes positives au Covid -19 augmente du jour au lendemain aussi bien pour  la population interne que pour  des cas importés.

Les résultats du dépistage du 18 juillet 2022   rédigé et publié le 19 juillet 2022 montrent  que  sur un total de 1431 prélèvements, le nombre  de cas positifs a été de  158. Donc le taux de positivité dans la population interne est de 11,04%. Sur   les 158 cas, 82 ont été dépisté dans Bujumbura, la capitale économique. La commune Vumbi en province Kirundo a occupé la 2ème  place quant au nombre de cas positifs. Sur les 158 cas, elle a connu 20 cas positifs. La commune Matana en province de Bururi occupe la 3ème  place avec 10 cas. Gitega  la capitale politique du Burundi, elle, enregistre 8 cas.

Selon le rapport du ministère au cours des 7 derniers jours, le taux de positivité dans la communauté est de 8, 59%.  Sur 6739 prélèvements, on a trouvé 579 cas positifs. Les 7 jours qui ont précédé, le rapport   montre que le taux de positivité était de 3, 98%. Sur 5103 dépistés, on avait trouvé 203 cas positifs. Donc selon le rapport, la hausse est  de 185% du nombre de nouveaux cas au cours des 7 derniers jours comparés aux 7 jours précédents.

 

Selon ce  même rapport,  le nombre de cas importés a connu une augmentation de 57 % au cours des 7 derniers jours. 118 cas ont été enregistrés durant les 7 derniers jours tandis que les 7 jours précédents  on  avait trouvé  75 cas  positifs.

Jusqu’au 18 juillet,  le cumul national de  vaccination   était  de 16691 soit  0.13% de la population générale. Le Burundi  avait reçu ses premières doses de vaccins anti- Covid  en mi-octobre 2021 et  l’objectif de l’OMS était  que chaque pays ait vaccine 70% de sa population à la mi-2022.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 127 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech