Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Incohérence dans le respect et la mise en application des mesures barrières contre la pandémie Covid-19.

Les autorités burundaises interdisent formellement la tenue des rassemblements de beaucoup de gens d’une part et organisent, participent pourtant même dans des activités de différents secteurs qui rassemblent beaucoup de gens.

« Par rapport au phénomène de karaoké, on vous manipule par le simple prétexte que ce sont les adultes qui vont danser. Es-ce que ces adultes qui soi-disant dépassent 45 ans dansent sans se toucher les uns des autres ? Ne se flottent-ils pas ? Et vous les laissez faire. Nous n’avons pas encore permis de karaoké. Encore moins, aucune boîte de nuit n’a été ouverte et cela n’est pas pour demain tant que nos voisins là à côté restent enfermés ».   Ces propos sont ceux du ministre de l’intérieur dans une réunion tenue à Gitega avec les gouverneurs de province il y a à peine 2 semaines.

Gervais Ndirakobuca insistait sur le strict respect des mesures barrières contre la pandémie Covid-19. Selon lui, les maisons de loisirs dont les karaoké et boîtes de nuit ne devaient plus fonctionner dans la mesure où dans ces maisons les gens sont serrés et se touchent mutuellement.               Le ministre NDIRAKOBUCA a saisi de l’occasion pour annuler tous les shows  qui étaient au rendez-vous. Ici on notera le concert du chanteur rwandais de la musique gospel, Israël Mbonyi, le show du comédien connu sous le sobriquet de Kigingi, la tournée des concerts organisés par certains burundais de la diaspora à Ngozi et à Gitega, les rassemblements des Banyamulenge pour commémorer le 17ème  anniversaire de l'assassinat des leurs à Gatumba et bien d'autres.

Paradoxallement, un grand  festival est organisé depuis vendredi par l'épouse du président de l'assemblée nationale, Daniel Gélase Ndabirabe. Ce festival réunit aussi bien les artistes burundais qu'étrangers tels ceux en provenance du Sénégal et du Cameroun.

Par ailleurs, le chef de l’état a participé en personne  à Giheta, sa commune natale, à la fête des communes. Une fête au cours de laquelle les gens se partageaient tout jusqu’aux  chalumeaux.

Enfin, il est prévu les 26 et 27 Août courant un grand congrès du parti au pouvoir, le cndd-fdd, en province Ngozi.

Campagne de dépistage de la tuberculose au camp de Nduta

Une campagne de dépistage de la tuberculose est en cours pour les réfugiés burundais du camp de Nduta en Tanzanie. Cette campagne s’opère au moment où dans le camp de Nduta il s’observe un problème de malnutrition qui est souvent la cause de cette maladie.

Cette campagne de dépistage de la tuberculose dans le camp de réfugiés burundais de Nduta a débuté ce mercredi 11 Août 2021. Selon les réfugiés, des personnes parcourent le dit camp en annonçant les symptômes de cette maladie pour que ceux qui en ont se fassent dépister. « L’activité de dépistage de la tuberculose a commencé ce mercredi et continue. En traversant le camp, ils annonçaient que toute personne qui se voit perdre du poids ou dont la température monte beaucoup pendant la nuit devrait aller se faire dépister », précise un réfugié.

Selon toujours notre source, ce dépistage serait organisé parce que dans ce camp il s’observerait le problème de malnutrition. « Je dirai qu’ils ont procédé au dépistage de cette maladie parce qu’ils auraient constaté que beaucoup de réfugiés ont des symptômes et que la malnutrition est en quelque sorte la cause de cette maladie. En plus de cela, ce n’est un secret pour personne qu’ici dans le camp nous sommes mal nourris », ajoute ce réfugié.

Cette campagne de dépistage de la tuberculose dans le camp de Nduta a débuté juste après 3 jours de la campagne de vaccination contre la COVID-19 des employés tanzaniens des organisations œuvrant dans ce camp. Le tour de vaccination des réfugiés contre la Covid-19 n’a pas encore été communiqué.

Certaines banques de Bujumbura n’observent pas les mesures barrières contre Covid- 19.

Les banques sont parmi les institutions du pays qui essaient de respecter les mesures barrières de prévention contre la Covid-19. Dans certaines institutions bancaires en Mairie de Bujmbura, le matériel pour le lavage de mains et celui de mesurer la température sont utilisés à bon escient.   Toutefois, l’on enregistre d’autres institutions financières au sein desquelles ce matériel y est placé comme décors dans la mesure où le personnel et les clients ne se soucient point de ses mesures de lutter contre la pandémie.

Une grande partie des demandeurs de services auprès des banques et micro- finances n’observent toujours pas  les mesures  de  lutte et  prévention de la Covid-19.  Même avec  le rappel à l’ordre du maire de la ville de Bujumbura, le constat est que bon nombre de clients de ces institutions y accèdent sans se laver les mains. Un de ces clients qui s’est entretenu avec la RPA parle de quelques banques qui respectent ces mesures. « Ici à la Banque  BANCOBU, tu vois qu’il y a  un mécanisme de lavage pour qu’une personne ne touche pas sur le robinet quand elle se lave les mains.  Personne ne peut  entrer sans se laver les mains. Partout même à la Banque  KCB, il y a des agents de sécurité qui  ont des thermoflashs   pour vérifier la température.  Ils ont aussi des  désinfectants.  Tu te laves les mains avant d’entrer », précise- t- il.

Partout,  des dispositifs  de lavage de mains  ont été installés.  Mais, les clients semblent ne pas s’y intéresser et personne ne les contraint à le faire. « Devant  les banques  comme BCB, MUTEC et  CCM, il y a des seaux.  Mais, c’est juste des symboles. Ils ne sont pas utilisés. Il y a des banques qui se respectent.  Mais, ce n’est pas satisfaisant », ajoute- t- il.

La population de la ville de Bujumbura demande aux autorités municipales de veiller au respect des mesures prises et d’effectuer une plus large sensibilisation sur la prévention contre la Covid-19. Ils déplorent que certains habitants de la ville prennent encore à la légère cette pandémie.

Les matériels pour se laver les mains placées devant les maisons commerciales de Bujumbura ne sont que trompe l’œil

Les matériels pour se laver les mains placés à l’entrée des boutiques,  restaurants, magasins et alimentations dans le but de se prévenir contre la Covid-19 sont presque des décors. Des personnes qui fréquentent ces endroits y entrent sans se soucier de se laver les mains.

Dans le cadre d’obtempérer aux injonctions du Maire de la ville de Bujumbura relatives à la prévention contre la pandémie Covid-19, les propriétaires de boutiques, restaurants, magasins et alimentations ont mis des seaux pour se laver les mains à l’entrée de leurs maisons commerciales. Mais, ce matériel n’est pas du tout utilisé pour sa finalité. L’un des habitants de la capitale économique en zone MUKAZA qui s’est entretenu avec notre rédaction a indiqué que des seaux placés à l’entrée ne sont que des décors. Ces seaux sont non seulement soit vides mais aussi les clients ne se soucient point de la pratique de se laver les mains. « Dans certains endroits, on y trouve des seaux d’eau devant les boutiques mais dans d’autres endroits il n’y en a pas ou encore ces seaux ne contiennent pas d’eau.  Au centre-ville, à Jabe tout comme à Bwiza, certaines boutiques en disposent mais les gens ne les utilisent pas pour se laver les mains », précise notre source.

Pourtant, le maire de la ville, Jimmy HATUNGIMANA, a récemment mis en garde tout contrevenant qu’il sera sévèrement puni avec une lourde amende. « La police va nous aider à  appréhender toute personne qui n’aura pas placé des seaux d’eau pour le lavage des mains devant sa boutique.  La police lui imposera une amende exorbitante », a martelé Jimmy Hatungimana.

Certains des habitants de la ville Bujumbura demandent aux autorités municipales surtout celles du secteur de la santé et de la police de sévir surtout que la pandémie à COVID-19 se propage à une allure inquiétante dans cette ville. 

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 219 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech