Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le bourrage d’urnes et l’emprisonnement des membres de l’opposition, une stratégie du Cndd-Fdd aux élections à Bubanza

Le plan de truquer les prochaines élections est à l’œuvre dans différentes collines et communes de la province Bubanza. A la tête de ce plan figurent les responsables du parti Cndd-Fdd et des Imbonerakure de cette province. Parmi les stratégies mises au point figurent les arrestations et emprisonnement des responsables du parti CNL.

Dans ce plan de truquer les résultats des scrutins mis en place par le parti Cndd-Fdd en province Bubanza, il y a la collecte de toutes les cartes d’électeurs des personnes inscrites dans cette province et qui n’y habitent plus pour le moment. Ce plan vise aussi l’arrestation des membres des partis de l’opposition se trouvant sur la liste des candidats aux différents scrutins. Cet habitant témoigne. « Pour que le parti Cndd-Fdd gagne les élections de 2020 facilement, il est prévu que les responsables de ce parti au niveau collinaire, les directeurs et les Imbonerakure collectent toutes les cartes d’électeurs de personnes inscrites mais qui ne sont plus en vie et celles qui n’habitent plus dans cette province. Il y a aussi l’emprisonnement des membres du parti CNL, surtout les candidats de ce parti au niveau collinaire et communal ».  

De plus, le parti Cndd-Fdd prévoit d’intégrer ses membres dans tous les bureaux de vote afin de faciliter les bourrages d’urnes. « Intégration dans les bureaux de vote des membres du parti Cndd- Fdd dans le but de faciliter le bourrage d’urne sans procuration. Les présidents des bureaux de vote doivent être tous membres du parti Cndd-Fdd. Enfin, ils vont approcher les procureurs et les Officiers de la police judiciaire capables de sortir les mandats d’arrêts mettre facilement en prison les mandataires de l’opposition », Indique notre source.

Pour le moment, plus de 14 personnes de l’opposition sont détenues au cachot communal de Bubanza. « La prison de la commune Bubanza compte 14 personnes originaires des collines Gitanga, Karinzi, Ciya, Buhororo2 et Mwanda. Toutes ces personnes sont originaires de différents secteurs », Précise notre source.

Les meneurs de ces arrestations des membres de l’opposition sont notamment les responsables du parti Cndd-Fdd au niveau collinaire et communal de la province Bubanza dont Albert Bucumi, Liévin Ntarataza, directeur du lycée communal Ciya, Rémégie Karenzo, et Salvator Bucumi.

Les cartes d’électeurs des anciens élèves du Lycée de Bubanza et de l’école technique de Bubanza ont été récupérées par les directeurs de ces établissements à savoir Serge Bayagirimana et Juvénal Nsengiyumva.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 290 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech