Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Un recrutement à la FENACOBU teinté d’irrégularité.

Le personnel de la Fédération Nationale des Coopecs du Burundi, FENACOBU en sigle, dénonce les irrégularités dans le recrutement du nouveau Directeur Général de cette Fédération. Ce personnel accuse le conseil d’administration de la FENACOBU d’avoir investi un des employés de cette Fédération à ce poste en violation des dispositions relatives au recrutement.

 Après que la Fédération Nationale des Coopecs du Burundi FENACOBU en sigle ait lancé un avis d’appel d’offre au poste de la Direction Générale de cette Fédération au remplacement du directeur général qui a terminé son mandat depuis un certain temps, le personnel de la FENACOBU accuse le conseil d’administration de cette Fédération d’avoir investi à ce poste un certain Theogène Ndayisenga, actuellement responsable du service informatique au sein de la FENACOBU, en violation des dispositions relatives au recrutement du personnel comme l’indique un des employés de cette Fédération.   « Ce recrutement a été fait en violation de loi car on ne sait pas les candidats qui ont été sélectionnés pour passer le test. Tout a été fait dans la discrétion. Normalement, on devrait afficher les noms des candidats qui ont été présélectionnés et ces derniers devraient faire le test écrit et puis l’interview. Tout cela n’a pas été fait. Ce qui nous a surpris est d’apprendre qu’un des employés de la FENACOBU, responsable du service informatique, a été retenu par le conseil d’administration comme étant le meilleur des candidats à occuper ce poste. C’est vraiment de la honte ce qui se passe au sein de la FENACOBU ». 

Le personnel de la FENACOBU fait savoir qu’il ne comprend pas comment  l’informaticien, Theogène Ndayisenga, a été retenu au poste du directeur général de cette Fédération au moment où la détention d’un diplôme universitaire en économie était l’un des critères de sélection. « Il n’est pas compétant dans la gestion des banques car son diplôme n’est pas compatible aux responsabilités qui l’attendent. Nous pensons que même si dans l’appel d’offre il n’y a pas eu des candidats qui ont fait l’économie, rien ne pourrait empêcher à la FENACOBU de relancer l’appel d’offre. On a besoin des éclaircissements », précise un des employés de la FENACOBU.

Apres avoir retenu le nom de Theogène Ndayisenga comme étant le nouveau directeur général de la FENACOBU, le conseil d’administration de cette Fédération a contacté le Banque de la République du Burundi, BRB, en charge des questions en rapport avec la gestion des banques et des microfinances pour validation. Mais, cette dernière s’est réservée de valider le nom de cet informaticien. En complicité avec le député élu en province Muyinga du nom de Rédempteur Gahitira, le conseil d’administration de la FENACOBU serait en train de convaincre les responsables de la BRB afin que Theogène Ndayisenga soit investi à tout prix au poste de directeur général de la FENACOBU.  Le personnel de cette Fédération demande à la BRB de ne pas valider un candidat retenu en violation de dispositions relatives au recrutement du personnel.

A ce propos, la rédaction de la RPA n’a pas pu joindre le président du conseil d’administration de la FENACOBU pour de plus amples éclaircissements à ce sujet.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 387 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech