Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Refus aux membres du parti CNL d’être candidats aux élections des notables collinaires à Ngozi

Certains habitants des communes de Nyamurenza et Ngozi  en province de Ngozi qui voulaient faire partie des candidats des conseils des notables collinaires se plaignent des promesses non tenues par leurs administrateurs. Ces derniers leur avaient demandé de se rendre à leurs bureaux pour  une régularisation mais ils n’ont jamais été reçus.

11 des candidats aux élections des membres des conseils des notables collinaires    sont de 3 collines   de la commune de Nyamurenza et de 3 collines de la commune de Ngozi. Tous sont des membres du parti CNL.  Ces citoyens ont été privés de leurs droits de se faire élire par les chefs des collines. « Certains n’ont pas été inscrits  tout simplement parce qu’ils sont    membres du parti CNL. Sur la colline Shinge, il s’agit  de Jean NYABENDA, Aloys NIBOYE, François MANIMPA et Jean NGENDANDUMWE. Sur la colline Shoza, il s’agit de Tharcisse NTAHOMPAMAGAZE et Pierre BUCUMI. Sur la colline Masama, il s’agit d’Alexis NDABAHINYUJE,  Joseph NKENGUBURUNDI, Audace NDIKUMAGENGE, Athanase SINDAYIGAYA et Antoine MINANI. Ils n’ont pas tous  été inscrits  par les chefs des collines », précise notre source.

Mercredi dernier, les administratifs en commune Nyamurenza  avaient demandé à ces malheureux candidats de se rendre au bureau   communal pour être régularisés. Malheureusement, ils n’ont pas été reçus. « Mercredi dernier, ils  s’étaient  rendus   au bureau communal pour se faire régularisés. Le  secrétaire  communal leur a indiqué qu’il  devrait  d’abord en parler  au juge président du tribunal de résidence. Mais, il ne l’a pas fait. Pourtant,  les autres ont déjà débuté  la campagne. Ils font de la porte à porte », a ajouté notre source.

Pareille situation est raportée sur la colline Hina de la zone de Mivo en commune de Ngozi. Quatre membres du parti CNL se sont vus refuser le droit de figurer sur la liste des candidats. Il s’agit d’Edouard TOMBORA, Jean NTACONIMARIYE, Egide NSHIMIRIMANAM et Vital BARAKAMFITIYE.  Les administratifs en commune de Ngozi leur avaient, eux aussi, promis  la  régularisation. Mais, ils n’ont pas été reçus.

Ces  citoyens des deux communes  indiquent qu’ils sont victimes de leur appartenance politique. 

A ce sujet, la rédaction n’a pas pu joindre Césarie NIZIGIYIMANA, administrateur de la commune de  Nyamurenza, ainsi que Joseph Martin BUCUMI, administrateur de la commune Ngozi.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 311 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech