Manque d’instruction ou boycott de la décision du Ministre ?

La mise en application de la mesure de suspension des évaluations communales s’est avérée en quelque sorte perturbée. Récemment prise par le ministre de tutelle, cette décision n’a pas été exécutée dans certaines provinces du pays.

La suspension des évaluations communales ou en réseaux avait été décidée en réponse aux différentes inquiétudes relevées par différents acteurs du domaine de l’éducation. Cela avait apparu dans la correspondance du ministre de l’Education nationale adressée ce lundi 07 juin aux directeurs provinciaux de l’enseignement.

Toutefois, nos sources font savoir que cette mesure n’a pas été observée dans certaines circonscriptions provinciales. Certains enseignants qui se sont entretenus avec la RPA indiquent que le nœud du problème réside dans la rétribution des frais de passation de ces évaluations.  ‘’Quand nous suivons ce que les directeurs communaux de l’enseignement disent, ça se sent qu’ils sont déboussolés. En effet, ils avaient déjà collecté des contributions au sein des écoles  et maintenant ces évaluations ont déjà été dactylographiées et multipliées. Donc, ils ne savent pas à quel saint se vouer ‘’, a révélé un des enseignants.

D’autres enseignants s’étonnent  que la décision prise par le Ministre ne soit pas respectée sur tout le territoire du pays. Ils disent être pessimistes quant à  l’adaptation effective  de la décision ministérielle. ‘’ Nous remercions Dieu que les médias et les réseaux sociaux avaient essayé de faire une large diffusion pour élucider le problème à propos de ces évaluations. Cela a fait que le Ministre de l’éducation soit au courant de cela et propose une voie de sortie. Cependant, l’argent collecté ne peut plus être restitué ‘’. 

Les enseignants prestant dans les communes qui n’ont pas suspendu les évaluations communales indiquent, quant à eux,  qu’ils ne sont pas au courant de la nouvelle mesure du Ministre de l’Education. Rappelons que cette mesure a été prise alors que ces évaluations avaient déjà débuté dans certaines Directions Provinciales de l’Enseignement.