A l’hôpital Saint Augustin de Gihanga, la négligeance de Covid- 19 est totale.

Certains habitants de la commune Gihanga en province de Bubanza se disent préoccupés par le fait que les malades de COVID-19 partagent la même salle avec d'autres malades à l'hôpital Saint-Augustin. Selon ces habitants de Gihanga, il y a risque de contaminations.

A l’hôpital St Augustin situé en commune Gihanga, le manque de bouteilles d’oxygène pour les malades hospitalisés qui s’observe ne tranquillise pas les patients. Les sources de la RPA affirment qu’il n’y a pas de bouteilles à oxygène propres aux malades du coronavirus. A cela s’ajoute le manque d’une salle d’isolement pour les malades du coronavirus qui sont obligés de partager la salle avec d’autres patients. Cet individu témoigne. « Il n’existe qu’une petite salle d’isolement et certains malades de coronavirus sont mis dans des chambres de l’hôpital au milieu d’autres malades pour dire que le risque de propagation est grande.  Cela prouve qu’il n’y a pas de mesures préventives contre cette pandémie. Le personnel soignant utilise le peu de bouteilles d’oxygènes disponibles pour tous les malades sans exception. Cela est très inquiétant car il est difficile de faire comprendre à une personne qu’il est interdit d’entrer dans une chambre d’en face parce qu’il y a un malade de coronavirus ».

Ces informations sont confirmées par certains membres du personnel soignant de cet hôpital qui n’ont pas souhaité s’exprimer aux micros de la RPA pour leur sécurité. Ils indiquent que ce mercredi le directeur dudit hôpital leur a demandé de faire un transfert de tout patient qui nécessiterait de l’oxygène vers les hôpitaux de la Mairie de Bujumbura.

La rédaction de la RPA a contacté le directeur de l’hôpital St Augustin,  Dr Anicet Nduwimana, pour s’enquérir de la situation. Il a signifié à la RPA qu’ils n’ont pas prévu une grande salle d’isolement pour les malades de Coronavirus du fait que cet établissement sanitaire n’est pas destiné à l’hospitalisation des malades de coronavirus. Il a néanmoins fait savoir que cela ne les empêche de prendre en charge les malades qui viennent les solliciter. Et pour des cas en état critique, Dr Anicet Nduwimana dit que l’hôpital les transfère vers la Mairie de Bujumbura. Pour ce qui est des malades de coronavirus qui seraient hospitalisés au milieu d’autres patients, le responsable dudit hôpital le nie catégoriquement et explique que les malades du coronavirus nécessitant une hospitalisation sont mis dans une petite salle d’isolement  qui a une capacité d’accueillir de 4 patients et que cette salle n’a jamais été saturé pour mettre les malades dans des chambres d’hospitalisation. Concernant le manque de bouteilles à oxygène, le Dr Anicet Nduwimana reconnait cela  et a promis que l’hôpital compte s’approvisionner en bouteilles à oxygène dans les jours à venir.

Entretemps, plus de 10 employés de cet hôpital ont déjà été atteints de  Coronavirus. Certains d’ailleurs sont toujours confinés chez eux, selon leurs collègues.

Les malades de l’hôpital St Augustin de Gihanga demandent à la direction dudit hôpital de renforcer les mesures préventives contre la pandémie du Coronavirus qui continue de se propager au Burundi.