Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

La population de Nyamaboko n’en peut plus des exactions leur infligées par les Imbonerakure de la place

Les habitants de la colline Nyamoboko, zone Kiyenzi, commune Kanyosha de la province Bujumbura s’indignent du comportement de 4 Imbonerakure de la place qui ne cessent de les malmener impunément. Craignant pour leur sécurité, ces habitants demandent au responsable du parti Cndd-Fdd de ramener à la raison leur jeunesse avant que le pire ne se produise, surtout que ces derniers jours cette jeunesse ne cesse de provoquer et de persécuter les membres de l’opposition.

Ces Imbonerakure qui sèment la pluie et le beau temps sur la colline Nyamaboko sont au nombre de 4. Selon nos sources à Kanyosha, ces jeunes du parti au pouvoir font tout pour provoquer leurs opposants. Aujourd’hui, ils vont même jusqu’à violenter physiquement les membres de l’opposition, au vu et au su des autorités administratives et policières, sans jamais être inquiétés.

‘’ Ces Imbonerakure en question sont Jean Baptiste Hakizimana surnommé Mushomeri ainsi que les prénommés Manassé et Liévin surnommé Ndamama. Le chef de leur groupe est un certain Egide Ndikumana connu sous le sobriquet de Ruben. Ce qu’ils font est très honteux et regrettable. A titre d’exemple, ils ont passé à tabac un père de 7 enfants, sans oublier qu’ils ont torturé un habitant de la place jusqu’à lui arracher les dents. La liste de leurs exactions est exhaustive. Ils se prennent pour des gens au-dessus de la loi, juste parce que ce sont des Imbonerakure.’’ Témoigne cet habitant de Nyamaboko.

Les habitants de Nyamaboko se disent très inquiets de l’impunité érigée en mode de gouvernance dans cette localité. ‘’ C’est vraiment triste. En seulement 2 jours, ces Imbonerakure ont battu à mort deux individus et ces derniers ont fini à l’hôpital. Pourtant, un seul de ces Imbonerakure a été arrêté et les 3 autres sont toujours libres. En tant qu’habitants de Nyamaboko, nous demandons à leurs chefs hiérarchiques de les redresser. Ce n’est pas normal qu’ils s’en prennent à tout opposant juste parce qu’ils n’ont pas les mêmes convictions.’’

A ce propos, la rédaction de la RPA a contacté Damas Nzohabonayo, responsable des Imbonerakure de la colline Nyamaboko. Mais, une fois mis au courant de l’objet de notre sollicitation, ce dernier s’est défilé et a juré ne pas être responsable de cette jeunesse affiliée au parti au pouvoir.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 260 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech