Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

La Campagne ‘’Ndondeza’’, une psychothérapie des familles des disparus

Initiée par Pacifique Nininahazwe, un des fondateurs du Forum pour la conscience et le développement (Focode) aujourd’hui en exil, cette campagne menée par la société civile soulage et éclaire les familles en détresse dont les leurs sont arrêtés et portés disparus. Les données sur les disparitions servent d’évidence pour le plaidoyer exercé par les militants des droits de l’homme.

Depuis le début de la crise de 2015, un défi a été relevé par ce leader du Focode. Selon Pacifique Nininahazwe, beaucoup de rapports sur les tortures, les tueries et les arrestations étaient établis. Mais aucune attention particulière n’a été donnée aux disparitions après les arrestations, ‘’D’où nous avons initié cette campagne Ndondeza (Aidez-moi à chercher)’’, explique-t-i1!

Avec cette crise due au troisième mandat de Pierre Nkurunziza, les effectifs des personnes arrêtées et portées disparues n’ont cessé d’augmenter. Juste avec les premiers cas, les feedbacks des familles des victimes n’ont été qu’encourageants pour l’initiateur de la campagne. Pacifique Nininahazwe se rappelle d’un message lui envoyé par une mère dont son fils venait d’être   enlevé.

’’Je vous remercie infiniment Pacifique : premièrement, pour m’avoir montré que quelqu’un d’autre qui n’est même pas membre de la famille porte la même douleur que nous. Deuxièmement, tu me pousses à ne plus donner les rançons exigées alors que mon fils n’est plus en vie. Enfin, je me rends compte que beaucoup d’autres personnes subissent les mêmes sorts que les nôtres, ce qui nous désillusionne et nous cessons de garder de faux espoirs.’’

A part cet aspect humanitaire de la campagne Ndondeza, elle permet en outre de relever l’état des lieux qui est alarmant. Ces disparitions sont depuis, considérées comme l’un des défis prioritaires auquel le Burundi fait face et qui nécessite une solution urgente. Et toute la population en est régulièrement informée et prend conscience de l’ampleur du crime.

Pacifique Nininahazwe, conseille aux burundais réfugiés de ne pas perdre espoir car ils vont rentrer tôt ou tard. Il les appelle aussi à chercher sans cesse le rétablissement de la situation dans leur pays natal.

Activiste des droits de l’homme, il termine par adresser sa doléance au nouveau président de la Republique. ‘’Ne pas prendre pour ennemis les radios indépendantes et la société civile. ’’ Notre apport vous permet d’avoir la vraie image du pays. Nous voulons que tous les burundais soient unis et que les radios indépendantes et la société civile dont le Focode retournent au pays, car nous gardons un œil vigilant sur notre patrie’’, a-t-il conclu.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 244 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech