Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des Imbonerakure encore cités dans des violences au Burundi

Les Imbonerakure du parti au pouvoir, le Cndd-Fdd, continuent à persécuter impunément la population dans différents coins du pays. Le cas le plus illustratif est celui d’un habitant de la commune Mishiha de la province Cankuzo qui a été passé à tabac par le responsable des Imbonerakure dans ladite commune. La faute lui reprochée serait de ne pas lui avoir livré à temps sa commande.

La victime en question se prénomme Omer. Originaire de la commune Mishiha, il habite sur la colline Mugera et travaille comme blanchisseur. Selon nos sources, ce dernier aurait remis avec retard le costume lui laissé par Simon Sindayigaya, responsable communal des Imbonerakure, ce qui aurait frustré cette autorité qui a juré de lui donner une correction qu’il n’est pas prêt d’oublier. C’est ainsi qu’il a alors envoyé des Imbonerakure à sa recherche. Les mêmes sources révèlent que ces jeunes du parti Cndd-Fdd ont extirpé Omer de son lieu de travail et l’ont directement conduit au domicile dudit responsable des Imbonerakure. Cela s’est passé ce samedi 08 Août vers 14 heures et la mission fut confier à deux Imbonerakure dont le nommé Moïse Nzeyimana surnommé Nganda. Une fois sur place, poursuivent nos sources au sein des Imbonerakure de la place, Omer a été sommé de s’allonger par terre. A alors commencé une séance de bastonnade, laquelle séance a durée environs 30 minutes. Et, témoignent les mêmes sources, la victime a été bâillonné pour l’empêcher de demander de l’aide. Un acte qui a révolté, et les Imbonerakure, et les habitants de cette localité vue que ce chef des Imbonerakure n’en était pas à sa première incartade.

« Comme nous sommes dans un gouvernement qui se dit paternaliste, nous Imbonerakure et la population en général, demandons que cette persécution cesse. Nous demandons aussi que ce Simon Nzeyimana soit traduit en justice et, si possible, qu’il soit limogé de ses fonctions de responsable du parti. »

Contacté à propos, Simon Nzeyimana responsable communal des Imbonerakure à Mishiha pointé du doigt comme étant l’auteur de cette persécution, a tout nié en bloc. Joint également par notre rédaction, Jérôme Tegirije, responsable du parti Cndd-Fdd dont est issue ces Imbonerakure en question, il a dit ne pas être au courant de cette affaire. Quant à Frédéric Niyonsaba, administrateur de la commune Mishiha nouvellement élu, nous n’avons pas pu le joindre.

Pour rappel, le même Simon Nzeyimana est cité dans d’autres exactions dont le viol car, selon toujours nos sources, il aurait engrossé deux jeunes élèves, des crimes auxquels il n’a pourtant jamais répondu devant des juridictions.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 411 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech