Rumonge : la population urbaine vient de passer 2 ans sans eau potable

mars 01, 2016 3663
Rate this item
(0 votes)

Les grognes et la colère se lisent sur les visages des habitants de la ville de Rumonge. Ces ménages sont privés d’eau potable par la Regideso depuis de longs mois. « Et pourtant, il s’agit d’une zone urbaine construite sur les rives et les eaux souterraines du lac Tanganyika, deuxième grand lac du monde après le lac Baïkal », s’indignent les fonctionnaires de l’Etat, natifs de la province de Rumonge.

 

Parmi les quartiers touchés par ce probleme, Mugomere vient en première position. Les habitants de ce quartier ont jugé bon de se faire abonner dans les autres quartiers pour partager les factures de paiement de la Regideso.

 

Les autres rendent grâce au Seigneur qui a créé la saison pluvieuse. « N’eut été l’eau des pluies qui nous permet de faire la lessive, la cuisine et la propreté, nous serions tous victimes des maladies des mains sales », affirme une mère de 4 enfants résidant dans le quartier Mugomere.

 

Les habitants de la ville de Rumonge demandent à l’administration provinciale et la Regideso de prendre cette question très au sérieux, jugeant deux années sans eau potable trop longs.

 

L’administration à la base a pourtant fait part de ce problème depuis 2014

 

C’est du moins la réponse fournie par un des élus locaux dans ce quartier. Il indique qu’en conséquence du manque d’eau potable, un bidon de 20 ou 25 litres d’eau s’achète à plus de 350 francs burundais, «une somme qu’un simple paysan ne peut pas se procurer facilement », constate notre source administrative.

 

Pour cet élu local, ceci est une nouvelle sonnette d’alarme lancée à l’endroit des autorités concernées avant que la vie de la population ne soit en danger. Selon lui, « même l’eau que fournit la Regideso dans cette zone en ce moment est sale parce qu’elle reflète une couleur jaunâtre ».

 

Isaac Bigirimana, responsable de la Regideso dans la province de Rumonge indique que « ce problème est lié aux moteurs des pompes qui étaient en mauvais état ». Il affirme cependant que depuis 3 semaines, ces moteurs ont été remplacés. « Le problème va donc bientôt être résolu » explique le technicien. Il informe également la population de la ville de Rumonge  qu’un un projet d’aménagement de l’eau du lac Tanganyika est en cours pour bénéficier plus facilement de l’eau potable.

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.