Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

L’ISTEEBU alerte sur la forte démographie observée au Burundi

En 2050, la population burundaise sera comprise entre 18 et 22 millions suite à une forte croissance démographique qui s’observe aujourd’hui.

Selon le directeur de l’Institut des Statistiques et d’Etudes Economiques du Burundi, ‘’ISTEEBU’’, si l’on n’y prend pas garde, la population burundaise aura presque doublé d’ici 30 ans.

‘’ Pour dégager ces projections démographiques, nous avons utilisé une méthode basée sur 3 hypothèses. Il s’agit entre autres de l’hypothèse avec faible fécondité, l’hypothèse avec forte fécondité et l’hypothèse avec faible, moyenne et forte fécondité. Et, au regard de ces trois hypothèses, les estimations nous montrent que, en 2050, la population burundaise va varier entre 18 millions et 22 millions, avec un accroissement naturel annuel de plus de 300 mille personnes, soit un taux d’accroissement annuel d’à peu près 2,5%.’’ A souligné Nicolas Ndayishimiye, directeur de l’ISTEEBU lors d’un atelier animé le mardi 30 juin sur l’évolution démographique du Burundi. Selon lui, si rien n’est fait pour maîtriser cette croissance, les conséquences seront néfastes et se répercuteront sur différents domaines de la vie du pays.

’Une augmentation de la population a des conséquences positives ou négatives. Mais si elle n’est pas bien gérée, cela peut être très désastreux car ça affecte non seulement le domaine de l’éducation, mais aussi celui de la santé, de la nutrition, des infrastructures de développement sans oublier l’environnement.’’ A mis en garde le responsable de cette institution démographique du pays. Nicolas Ndayishimiye conseille au gouvernement de bien amorcer le processus lié à la croissance démographique parce qu’il est plus urgent pour le Burundi de mettre en place une politique nationale de population, laquelle politique pourra montrer les domaines dans lesquels le gouvernement du Burundi pourra investir plus que dans d’autres pour que cette croissance démographique soit un vecteur du développement et non une entrave au développement du pays.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 125 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech