Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des officiers qui dirigeaient les combats contre le M23 détenus à Bujumbura

Des officiers qui dirigeaient les  combats contre le M23  détenus  à Bujumbura

Les trois  officiers, Capitaine Bayubahe Emery, Capitaine Manirakiza Jean Marie, et Lieutenant  Bararunyeretse  ont été rappelés de Goma le 12 novembre et mis directement au cachot à Bujumbura.Ils  avaient dirigé les combats qui ont opposé l’armée Burundaise au  mouvement M23 au début du mois de novembre après la mort de leur chef, le Major Ernest Gashirahamwe qui est tombé sur le champ de bataille à Goma. Les informations  données par leurs   familles font savoir qu’ils ont été rappelés d’urgence après ces  combats.

Les trois officiers ont été auditionnés le 15 novembre, 3 jours après leur emprisonnement.  Selon les informations fournies par leurs familles,  la hiérarchie militaire  au  Burundi  accuse les trois officiers  d’avoir violé les ordres de mission car    au lieu d’affronter l’ennemi, ils auraient demandé aux soldats Burundais de sauver leur peauLe M23 aurait alors  pris les munitions des soldats Burundais après leurs fuites.

Dans ces combats du début novembre, l’armée burundaise a enregistré plusieurs pertes. Les images diffusées par le M23 montrent des soldats burundais capturés et d’autres tués.  A ce jour, l’armée burundaise   a gardé le silence sur ces pertes.  

Les  familles  des trois officiers s’inquiètent car depuis leur arrivée il y a 3 semaines, ils n’ont pas droit de visite. Ces familles demandent à l’armée le respect des droits des prisonniers.

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 179 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech