Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Un jeune homme lynché à mort par des Imbonerakure à Gihanga

novembre 23, 2016 0 3140
Rate this item
(0 votes)
Une personne est morte assassinée dimanche matin suite aux coups et blessure infligés par des Imbonerakure de la commune Gihanga la veille. L’agression a eu lieu au niveau du 5ème village. Des sources indiquent que le chef de Poste de police à Gihanga a emmené ces imbonerakure à la Brigade pour les protéger et éviter que la population ne se fasse justice suite à la colère.
 
Tout s’est passé samedi à 21h30, dans la localité du 5ème village de la commune Gihanga en Province Bubanza. Des sources sur place disent qu’un certain Faustin accompagné de ses 2 amis de classe se sont heurtés à un groupe d’imbonerakure du CNDD-FDD armés de machettes et de gourdins. 
 
Ces imbonerakure ont arrêté les 3 jeunes hommes et les ont passés à tabac. Les victimes, encerclées et torturées, ont essayé de se sauver en fuyant, mais seuls deux sur les trois ont réussi à s’échapper. 
 
« Les trois garçons dont Faustin venaient d’assister à un match de  football. Comme ils rentraient, ils se sont heurtés à un groupe d’imbonerakure en patrouille. Ces derniers les ont arrêtés et les ont battus avec des gourdins. En essayant de se sauver, deux ont réussi à filer ; mais Faustin était déjà encerclé et il a été battu toute la nuit jusqu’au matin de ce dimanche. A l’agonie, sa famille l’a conduit au centre de Santé Alléluia qui s’est trouvé incapable de le soigner et l’a transféré à Bujumbura. Malheureusement, il a vite succombé à ses blessures», témoigne un habitant de Gihanga.
 
Les imbonarakure cités dans ce meurtre sont au nombre de 7 dont un certain surnommé ‘’général’’, un responsable des imbonerakure du village 5 à Gihanga ainsi que le chef de ce même village. 
 
« Parmi ces imbonarakure, il y a le chef de secteur qui s’appelle Claude ; un chef des imbonerakure du nom de Hakizimana Jean Bosco et un autre surnommé SIKISSO alias général, qui exige la fermeture des bistrots la nuit. Ici, les jeunes du parti au pouvoir  jouissent de l’impunité et commettent des délits en flagrance. Ils chantent qu’ils peuvent semer la pluie et le beau temps comme ils le veulent, et que personne ne les contrôle » nous a confié une autre source à Gihanga.
 
Dimanche matin, les habitants du 5ème village à Gihanga en colère avaient jurés de se faire justice, mais la police a dû intervenir et a conduit l’équipe des 7 imbonerakure au poste de police pour les protéger.
 
Le chef de poste de police et Léopold Ndayisaba, l’administrateur communal de Gihanga, gardent le silence sur cette agression mortelle. La population  de Gihanga demande que leur sécurité soit assurée par les militaires au lieu des imbonerakure qui commettent des crimes en toute impunité. 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 584 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech