Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Violation des sépultures à Kanyosha, faute d’espace

Les habitants de la zone Kanyosha, commune Muha, en Mairie de Bujumbura s’inquiètent du fait que les corps enterrés, dans les cimetières de cette zone, sont exhumés de leurs tombes afin d’y ensevelir d’autres morts. Etant donné que les restes humains  sont délaissés à la surface du sol, ils demandent au gouvernement de leur trouver un autre endroit qui leur servira de cimetières.

 Dans la zone Kanyosha, il y a deux cimetières. L’un se trouve dans le quartier Gisyo, dans un endroit communément appelé chez Padiri. Tandis que l’autre est localisé dans le quartier Ruziba, à l’endroit communément appelé chez Mpinduka. Arrivé dans ces lieux, le cœur se remplit de chagrins à la vue des restes humains à la surface de la terre.

Notre source en zone Kanyosha affirme que tous ces deux cimetières sont saturés. Et par conséquent, ceux qui sont chargés de creuser les tombes, exhument les corps des défunts naguère enterrés, pour y ensevelir d’autres. «  Si on creuse une tombe, on y trouve  les restes d’une personne morte. Ainsi, ils n’ont pas peur d’exhumer ces restes en les jetant de côté, afin de mettre dans la même tombe un autre corps », s’indignent les habitants de cette localité.

Ce qui frustre davantage les habitants de la zone Kanyosha, c’est qu’au lieu d’élargir ces deux cimetières, les autorités administratives continuent d’attribuer les terrains environnant ces cimetières à ceux qui veulent y ériger des maisons d’habitation. « C’est très choquant et insensé de voir que nos dirigeants aiment remplir leurs ventres au détriment de l’intérêt général. Ils préfèrent octroyer des parcelles qui pourraient servir de dernière demeure à nos membres de familles décédés », regrettent ces habitants qui s’étonnent de voir que ces autorités osent faire cela, alors qu’elles savent très bien qu’il n’y a aucun autre endroit, dans la commune Muha, réservé au cimetière.

Ce problème lié au manque d’endroit pour inhumer les morts touche beaucoup de personnes qui n’ont pas assez de moyens financiers pour pouvoir enterrer les leurs décédés au cimetière de Mpanda. Ils demandent, à cet effet, au gouvernement de leur donner une autre place qui leur servira de cimetières.

A propos de ces exhumations opérées dans les deux cimetières de la zone Kanyosha, Dévote Ndayisenga administrateur de la commune Muha  nous  a répondus  que ces informations sont fausses car, selon elle, les administratifs à la base l’aurait déjà tenue au courant.

Cependant, le psychologue Bienvenu Nduwayo a expliqué que ce comportement déplacé de ces fossoyeurs de ces cimetières  blesse énormément le cœur des membres de la famille du disparu déterré. Ce qui va engendrer des graves  conséquences à cette famille dont notamment le chagrin, la triste ainsi qu’un traumatisme car, c’est une façon de leur infliger un deuxième deuil. Alors, il interpelle les autorités habilitées à stopper cette situation désastreuse le plus tôt possible pour le bien-être de la population.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 364 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech