Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Président Ndayishimiye: Des soldats burundais meurent en RDC, et alors ?

Président Ndayishimiye: Des soldats burundais meurent  en RDC, et alors ?

Les experts de l‘ONU affirment  que plusieurs militaires burundais ont été tués au cours  des affrontements contre le M23  au Nord Kivu. Des pertes qui ne semblent pas préoccuper le Président de la République, évoquant l’« acceptation  de mort » de tout militaire engagé.

 « La guerre est un jeu de mort. Quelqu’un qui a peur de la mort ne peut pas intégrer l’armée, c’est pourquoi on dit qu’un militaire se sacrifie pour son pays, pour ses concitoyens. Tout militaire sait ça et l’a accepté le jour où il a intégré le corps. »  A expliqué le Président Evariste Ndayishimiye au cours de l’émission publique qu’il a animé vers la fin de l’année dernière.

Pour la première fois, le Président Ndayishimiye a déclaré publiquement en personne, l’existence des accords de coopération militaire avec la RDC, des accords « qui ne devraient pas être annulés suite à l’intervention de l’EAC dans ce pays », a-t-il souligné.

Insistant sur cette question de perte, répondant comme un « militaire », le Président Ndayishimiye a dit « vous qui n’êtes pas soldat ou policier, vous savez même que quand vous entendez un coup de feu vous fuyez mais nous, nous nous  dirigeons dans la direction du coup de feu. C’est pourquoi, vous demandez toujours en premier lieu s’il n’y a pas eu de morts. Nous, nous ne posons pas cette question car c’est notre engagement !  Que les civils cessent donc de décourager les militaires. »

 Les experts de l’ONU reviennent sur la présence du Burundi dans les combats contre le M23

Dans un rapport publié au début de ce mois de janvier, des experts de l’ONU parlent du renforcement de la coopération militaire entre les gouvernements Burundais et Congolais en août 2023. Dans cet accord du mois d’août, les parties s’engagent à poursuivre et intensifier leurs opérations militaires conjointes pour lutter contre toutes formes d'agression sur le territoire de l'une ou l'autre des Parties, lutter contre le terrorisme et l'insurrection; coordonner, planifier et efficacement exécuter des missions concertées.  Ce rapport de mi-parcours des experts de l’ONU  insiste sur la guerre contre le M23 au Nord-Kivu. Les experts de l’ONU indiquent que, par exemple, le 5 novembre 2023, au moins 10 militaires burundais ont été tués lors d'affrontements avec le M23 au sud de la localité de Kitchanga. Les experts de l’ONU sur la RDC signalent aussi qu’ils ont été informés qu’un militaire burundais Emérence Ndikumana a été fait prisonnier par le M23 avant que ce mouvement ne le montre dans une vidéo sur les réseaux sociaux.

Le Président Ndayishimiye lui rejette cette information et parle de stratégie de guerre. « Vous pensez que nous ne faisons pas nos enquêtes ? Nous avons déjà vu des combattants du Red-Tabara dans les rangs du M23. Les burundais se ressemblent tous. Si on te montre que tel est un burundais capturé, sur base de quoi tu le nierais ? Est-ce que tu connais tous les burundais ? Si on te montrait un blanc là oui tu nierais mais pas un noir. Soyez donc vigilent, ça s’appelle  de la guerre psychologique et si tu tiens compte de ça, tu pourrais même devenir fou ! »

Depuis le mois de novembre, plusieurs pertes de militaires burundais  en guerre contre le M23, sont signalés ainsi que plusieurs autres capturés. Une situation qui a poussé plusieurs centaines de soldats burundais à refuser de faire cette guerre qu’ils trouvent sans intérêt pour le Burundi. Des militaires qui ont été ramenés à Bujumbura et sont en détention jusqu’à ce jour.

 

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 210 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech