Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Butanyerera: Le chef des imbonerakure appelle à la surveillance des militants du CNL de la commune Kiremba

Butanyerera: Le chef des imbonerakure  appelle à la surveillance des militants du CNL de la commune Kiremba

Le chef des imbonerakure de la nouvelle province Butanyerera vient de demander aux  imbonerakure de  surveiller  les faits et gestes des membres du parti CNL de la commune Kiremba en province Ngozi. C’était dans une réunion qu’il a animé à l’ intention des imbonerakure, jeunesse du parti au pouvoir,  de la commune Kiremba. Il accuse ces membres du CNL d’héberger les assaillants depuis que le ministre de l’intérieur a déclaré qu’Agathon Rwasa collabore avec des groupes terroristes.

Jean Bosco Ndayishimiye, le responsable des imbonerakure dans la province Butanyerera (nord du Burundi)  a réuni, en présence des responsables du parti CNDD-FDD   dans la commune Kiremba, les imbonerakure de la commune Kiremba  samedi dernier 20 janvier, dans les enceintes du  Lycée Kiremba Nord.

Le message que ce leader du CNDD-FDD a donné aux membres de la milice imbonerakure (qualification de l’ONU) a semé la peur au sein des membres du CNL. Ils craignent les persécutions, surtout que ce parti vient d’être accusé de collaborer avec les terroristes. Selon notre source locale, Jean Bosco Ndayishimiye leur a dit que « puisque Agathon Rwasa  vient de s’allier aux groupes terroristes, il  faudra  garder un œil sur les membres du CNL car, c’est eux qui hébergent les assaillants. Qu’il faut  surveiller  leurs domiciles. »

Le conférencier a même cité nominativement certains membres du parti d’Agathon Rwasa dans cette localité. Il a ciblé des responsables au sein du CNL. « Il  a cité Gorgon Miburo, Omer Nkunzimana, Benjamin Girukwishaka, Sébastien Kavakure et  Evariste Karenzo,  tous des responsables au sein de ce parti. Il a dit que  s’il le faut, ils seront  éliminés. » Témoigne notre source qui ajoute que ce responsable des imbonerakure dans la province Butanyerera a alors demandé la surveillance  24h/24 des ménages de ces cibles.

Le ministre de l’intérieur,  du développement communautaire et de la sécurité publique Martin Niteretse a, en date du 17 de ce mois en cours, envoyé une correspondance à Agathon Rwasa, l’accusant de travailler avec des membres des groupes terroristes. Et depuis, ces accusations sont en train d’être utilisées par les représentants des imbonerakure à l’intérieur du pays.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 219 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech