Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les habitants de Mabayi se plaignent des exactions infligées par des gens d’expression rwandophone.

Grognes des habitants de la commune Mabayi en province Cibitoke. Le jour du marché, certaines gens d’expression rwandophone  leur obligent de transporter  des vivres  jusque dans la forêt  de la Kibira. Cette population interpelle les  autorités locales pour qu’elle suive de près cette situation.

Certains  habitants de la commune Mabayi sont malmenés par des personnes rwandophones  basées dans la forêt de la Kibira  qui les obligent de transporter leurs bagages sur une longue distance.

Selon ces habitants, cela se passe souvent tout mercredi qui est le jour du marché au chef-lieu de la commune Mabayi. « Nous, habitants de la commune Mabayi proches  de la Kibira, avons un grand problème qui date de  longtemps. Il y a des rwandais qui font des vas- et- viens ici au marché du centre  de Mabayi et qui  retournent dans la Kibira. Lorsqu’ils viennent s’approvisionner par exemple en poissons, en patates douces ou  en farine, ils nous exigent de transporter tous leurs provisions sur une longue distance  jusque  dans la Kibira. Non seulement ça nous fatigue beaucoup,  mais aussi ça  nous prive également notre liberté  et nous empêche de vaquer à nos activités quotidiennes. »

Parmi ces gens qui parlent le Kinyarwanda, il y en a qui portent des tenues civiles  tandis que d’autres  se baladent en tenues de l’armée  burundaises et munis de fusils. Plus grave encore, s’inquiètent les habitants de la place, c’est que ces gens passent près des positions militaires en toute tranquillité. « Cela se fait au vu et au su des militaires qui font comme si de rien n’était. En fait, c’est comme si ils collaborent étroitement. Puisque ces gens sont armés.  Nous sommes obligés d’obtempérer. Nous supplions l’administration et le gouvernement d’intervenir pour mettre fin à ce calvaire afin qu’on puisse jouir de notre liberté comme les autres citoyens», a supplié un habitant de la place.

Contacté à ce propos, l’administrateur de la commune Mabayi, Nicodème NDAHABONYIMANA,  a réfuté ces allégations. Pourtant, des sources de la RPA  parmi les militaires affectés dans la Kibira  confirment ces informations. Les mêmes militaires indiquent que, la plupart des fois, il y a entraide en matière d’approvisionnement entre des éléments de l’armée régulière  et  ces gens qui parlent  le Kinyarwanda  également  basés dans cette forêt de la kibira.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 121 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech