Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Butaganzwa : Contributions forcées pour la construction d’un hôtel communal

Butaganzwa : Contributions forcées  pour la construction d’un hôtel communal

La commune Butaganzwa compte construire un hôtel. Tout habitant  doit contribuer à ce projet. Les montants ont été fixés depuis déjà un mois pour chaque catégorie de gens de cette commune. Les enseignants de la direction de l’éducation de cette commune de la province Kayanza s’inscrivent en faux contre les contributions forcées. Pour eux, il n’est pas prioritaire surtout en cette période de pauvreté.

Le montant de contribution est fixé sur base du diplôme de l’enseignant. « Un enseignant de niveau D6 contribuera à hauteur de 18 mille francs burundais, celui qui a le niveau D7 lui, va payer 27mille au moment où un licencié  donnera  90 mille » explique notre source enseignant. Pour un couple d’enseignants, chacun devra s’acquitter de sa contribution.

Tout habitant de Butangazwa devra aussi contribuer à la construction  cet hôtel de la commune. Toute personne majeure doit donner 15OO francs burundais. «Imaginez, le père de famille paie sa part même chose  pour sa femme et tout enfant de 18ans. »

C’est au début du mois dernier de février, que l’administration communale a déterminé les montants de contribution. La période de paiement de cet argent est limitée au mois de juin cette année 2024. Le paiement peut se faire en tranche pourvu que le deadline soit respecté, mentionnent les habitants de ladite commune. Celui qui ne paiera pas cet argent ne pourra plus demander de services au bureau communal, mais également aucune attestation ne lui sera délivrée au service. Ce que dénoncent les habitants de cette commune de la province Kayanza. Faisant face à une grande pauvreté, ils ne trouvent pas prioritaire ce projet.

Ces enseignants demandent avec insistance au gouverneur de la province  Kayanza ainsi qu’au ministre de l’intérieur de faire cesser ces contributions qui ne font qu’empirer leur situation.

Janvière Kanyana, administrateur de la commune Butaganza nous a fait savoir que c’est au cours de la réunion des natifs de Butaganzwa, tenue en date du 3 février de cette année que les différentes catégories de gens se sont convenues elles-mêmes de la somme à contribuer pour  ce projet.

Janvière Kanyana  a donc rassuré la population que  rien n’arrivera à celui qui ne donnera pas cette contribution contrairement à ce que les enseignants de cette commune  craignaient.

 

……………………

Photo : Bureau de la province Kayanza

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 152 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech