Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

La croissance économique toujours freinée par plusieurs défis, selon les experts du FMI

La croissance économique toujours freinée par plusieurs défis, selon les experts du FMI

Certaines réformes n'ont pas permis la réelle reprise économique au Burundi selon les récentes conclusions des experts du FMI. Lors de leur visite dans le pays au mois de janvier, ces experts ont remarqué notamment la persistance du bas niveau des réserves de change.

Le niveau des réserves de change est relativement bas au Burundi. Les experts du Fonds Monétaire International parlent de réserves de 96,4 millions de dollars, soit seulement 24 jours d'importations à la fin de 2023. Ces experts évoquent quelques raisons qui ont permis d’atténuer la pression sur ces réserves de change. C’est notamment le regain des transferts de fonds privés, les exportations d'or, le premier décaissement du Fonds Monétaire au titre de la Facilité Elargie de Crédit et d'autres appuis de bailleurs de fonds. Ainsi la viabilité extérieure reste un défi selon ces experts qui ont effectué une mission d’une dizaine de jours au Burundi pour des discussions liées à cette Facilité Elargie de Crédit de 38 mois approuvée par le FMI en juillet dernier. La dépréciation du taux de change, qui était de 38% en mai dernier, a atteint 55% récemment selon ces experts. Ils indiquent aussi que l'augmentation des prix à la pompe et du volume des importations de carburant a permis d’atteindre le prix de revient afin de contenir les subventions implicites et de limiter les pénuries. Selon ces experts du FMI, les pressions inflationnistes étaient élevées en 2023, avec une inflation moyenne estimée à environ 27%. Ils précisent que ces pressions inflationnistes se sont atténuées durant le dernier trimestre de l’année. Selon leurs prévisions, l’inflation moyenne devrait baisser à environ 22% en 2024.

Les experts du FMI expliquent toutefois que la croissance économique, qui était de 1,8% en 2022, s’est redressée pour atteindre 2,7% en 2023. Mais, selon eux, une activité économique relativement faible au premier trimestre de 2023 et la pénurie de carburant ont entravé la reprise économique. Selon leurs prévisions, cette croissance devrait s’accélérer pour atteindre 4,3% en 2024 grâce à une forte production agricole, des investissements productifs et des réformes en cours.

Dans leur rapport, ces experts indiquent que le Fonds Monétaire International est engagé à soutenir les efforts des autorités burundaises visant à atteindre les objectifs du programme soutenu par la Facilité Elargie de Crédit. 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 969 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech