Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

‘’J’ai été choqué d’être présenté par les institutions financières mondiales comme une autorité corruptible’’

‘’J’ai été choqué d’être présenté par les institutions financières mondiales comme une autorité corruptible’’

Le Président Burundais  s’engage à combattre les crimes économiques. Mis en tête de liste des autorités corruptibles par les institutions de Bretton Woods, a-t-il lui-même révélé, Evariste Ndayishimiye reconnait la situation critique de l’économie du pays et avoue même que si rien ne change, les fonctionnaires pourront prochainement manquer de salaires.

 Ce 31 Octobre, le Président  Evariste Ndayishimiye a réuni les responsables des secteurs de la sécurité nationale, de la défense, de la justice et de l’administration pour évaluer la situation sociale et sécuritaire. C’est dans cette réunion tenue à Bugarama en province Muramvya (centre du pays)  que le Président de la République a annoncé avoir été accusé par la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International de prendre le devant parmi les autorités corruptibles  au Burundi. ‘’Est-ce que vous savez que la banque mondiale et le FMI pointent  du doigt le gouvernement qu’il est le premier à être corrompu ? Ils disent que je suis le voleur numéro un. Vous savez ce que ça fait d’être pris pour un corrompu, de pratiquer la fraude des devises ? Ils me l’ont accusé et ça m’a fait tellement mal. Ils ont dit que je suis responsable de la fluctuation  du taux de change  de dollars. Donc, ils m’ont accusé que j’ai fixé le taux réel pour le marché noir et que je garde au plus bas le taux officiel afin de partager le reste avec les membres du gouvernement.’’  A annoncé le Président Evariste Ndayishimiye.

Rejetant une quelconque implication, le Président Ndayishimiye ne nie quand même pas  que des crimes économiques sont commis et que la santé financière est très mauvaise. Le Président burundais a déclaré  que si rien n’est fait, le pays se dirige droit vers une paralysie générale. ‘’Si nous ne soyons pas attentifs, aucun fonctionnaire n’aura plus son salaire, les médicaments ne seront plus disponibles, aucune semence ne sera plus achetée, les fertilisants ne seront plus disponibles et ce sera le chaos total.’’

Dans cette rencontre, le Président de la République s’est montré décidé à lutter contre ces crimes économiques, surtout le détournement des devises commis par des autorités. ‘’Quiconque sera  attrapé  en train de voler les devises, nous allons  non seulement lui prendre ce qu’il aura sur lui mais aussi nous irons à son domicile pour y effectuer de la fouille perquisition. Peut- être qu’il aura une grande somme aussi chez lui. Je sais bien qu’il y a  parmi vous ceux qui ont commencé à réfléchir comment ils vont cacher ces devises. Mais, vous vous trompez!’’

Et le Président Ndayishimiye a appelé ces autorités à contribuer à relever l’économie nationale et à songer, chacune dans son domaine, aux stratégies qui pourront aider à faire entrer plus de devises au pays : ‘’Je vous demande de me soutenir et de m’apporter votre aide sans exception aucune jusqu’à ce que nous gagnions cette bataille économique.’’

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 154 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech