Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Du manque de carburant à l’explosion du prix de transport.

Les prix du transport en commun ont explosé d’une province à une autre. Le prix de transport a plus que doublé selon les destinations suite au manque de carburant.

Depuis qu’il s’observe une pénurie inhabituelle de carburant dans tout  le pays, les prix de transport ont grimpé selon les passagers. L’exemple donnée par certains d’entre eux est celui du ticket de transport pour Bujumbura –Gitega à bord des véhicules de type Probox  qui est fixé à vingt mille francs burundais au moment où le prix officiel était de sept mille cinq cent francs burundais. Le prix de transport pour Gitega-Ngozi est passé de 6000 à 12.000 francs.

Les conducteurs des véhicules expliquent cette monté des prix  de transport par le maque du carburant. Selon eux, ils doivent recourir au marché noir pour trouver  un peu de carburant où le prix d’un litre varie entre 10 et 20 mille francs au moment où le prix officiel est 2780 francs burundais.

Même les agences de transport ont augmenté les prix de transport d’une manière spéculative. Selon les passagers, les chefs des agences donnent des tickets de transport à leurs employés et lorsque les passagers viennent les acheter aux agences ils sont signifiés que les tickets de transports sont terminés. Par après, les employés des agents se font passer pour des passagers et proposent aux plus pressés pour voyager de leur céder des tickets Ainsi, ils cèdent ces tickets à 15 milles francs. La pratique se fait dans les agences qui empruntent la route  Gitega- Bujumbura.

La population surtout les passagers demandent que le carburant soit disponible afin que les prix de ticket de transport soient revus à la baisse.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 382 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech