Porté disparu, un burundais réfugié au camp de Nduta est retrouvé mort-égorgé

Un corps sans vie a été  découvert ce 12 juin dans zone 13 du camp de Nduta situé en Tanzanie. La victime est un réfugié burundais  qui était sorti du camp pour aller  s’approvisionner.

Le corps de ce réfugié a été découvert  dans la soirée du samedi 12 juin, tout près d’un marais. La victime habitait la zone 9, village 10.  Les informations recueillies dans ce camp de Nduta font savoir que la victime s’était rendue au marché de la localité appelée KIBONDO. Les  mêmes informations révèlent qu’il y avait une présence massive de policiers tanzaniens  non loin de l’endroit où ce corps   a été  découvert.  ‘’ La victime était un homme.  Il  a été égorgé. Il venait de   s’approvisionner.  On a pris son vélo et toute  chose en sa possession. On ne sait  pas  encore qui l’a tué mais non  loin de cet endroit  des policiers y étaient car c’était le jour de marché  à KIBONDO.’’

Selon toujours nos sources,  le climat était tendu le même samedi, et les policiers s’en prenaient à tout passant. ‘’ Cet endroit grouillait de policiers du service national des renseignements. Ceux qui revenaient du marché de Kibondo, surtout les mamans, ont galéré pour se frayer un chemin. Certains ont dû abandonner leurs provisions sur place. Il y a même une personne qui conduisait une moto qui a failli y laissait la vie après avoir essuyé des balles tirés par ces policiers.’’

48 heures après, certains policiers n’avaient pas encore regagné leurs domiciles.