Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Des meurtres imputés aux agents de l’ordre

Un policier a été tué fusillé par son compagnon d’arme le matin de ce jeudi en province Kayanza. La personne qui transportait la victime sur vélo a également été touchée. Quant à l’auteur de cette fusillade, il est entre les mains de la police.

Vers 5h30 de ce lundi 17 Août, un policier du nom de Philbert Ndihokubwayo surnommé Kiduduye a été fusillé par son compagnon d’arme du nom de Nestor Sinzoyihebura surnommé Tindo.

Selon les informations recueillies sur les lieux de l’incident, ces deux policiers ont passé la nuit ensemble à leur poste d’attache. Quand ils rentraient, Nestor aurait demandé à Philbert de partager l’argent qu’ils avaient obtenu comme pot-de-vin, ce que ce dernier a refusé. Arrivé tout près du bureau de Lumitel, en face de la banque Interbank, Philbert a alors voulu partir avec l’argent en prenant un taxi-vélo, et Nestor lui a tiré dessus. Philbert est mort sur le champ et le conducteur de taxi vélo a été grièvement blessé.

Selon les mêmes sources, le commissaire provincial de police à Kayanza a tout de suite procédé à l’arrestation de l’auteur et de 5 autres personnes qui étaient sur les lieux au moment de cette tragédie pour des raisons d’enquête.

A Bujumbura, un homme non encore identifié est assassiné par des policiers

Le matin de ce lundi 17 Août, les habitants de la zone Maramvya, surtout ceux qui habitent dans des ménages proches du bureau de ladite zone, ont découvert un cadavre d’un homme devant les bureaux de la zone.

Selon des informations en provenance de Maramvya, le corps sans vie était enroulé dans des draps de couleur blanche. Certains habitants proches de la zone et qui se sont entretenus avec la RPA affirment que la victime a été exécutée par balles.

Après l’exécution, le cadavre aurait été jeté près de la zone Maramvya par les policiers qui assurent la sécurité de Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de l’intérieur et de la sécurité. Ces policiers gardent le domicile de cette autorité situé au quartier Buhomba de la zone Maramvya. 

Par ailleurs, ces habitants affirment que la victime avait passé la journée du dimanche en compagnie de 3 des policiers de la garde de Pierre Nkurikiye, en train d’étancher la soif. La RPA a pu se procurer le nom de l’un de ces policiers. Il s’agit du nommé Philbert Arakaza, originaire de la province de Karusi.

A ce propos, la rédaction de la RPA a essayé de joindre Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la sécurité ainsi que Gaston Singora, le chef de zone Maramvya, mais tous n’ont pas décroché leurs téléphones portables.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 172 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech