Burundi : Les Nouvelles de chez Nous du 14 Septembre 2020

Sécurité :

-Le nommé Abdoul, Imbonerakure de la colline Gihwanya en zone, commune et province Rumonge, percepteur des recettes communales à Rumonge a été décapité ce dimanche par sa femme, Nadia Inamahoro avant de prendre fuite. (Source : RPA)

-Les habitants des provinces Rumonge, Bujumbura, Bubanza et Kayanza qui ont connu dernièrement les affrontements entre les groupes rebelles et des forces de l’ordre qui ont coûté la vie à plus de 40 personnes demandent au gouvernement de renforcer leur sécurité. (Source : Radio Inzamba)

Droits de l’homme :

-2 personnes dont un père en âge avancé et son fils policier ont été arrêtés par des Imbonerakure sur la colline Gisigazuba, zone Maramvya, commune Burambi, province Rumonge après les affrontements de ce dimanche entre les groupes armés et les forces de l’ordre. Les proches de Léonidas Ngabirano alias Toroshi arrêté dans les mêmes conditions et détenu dans un lieu inconnu tenu disent craindre pour sa sécurité. (Source : SOS Médias Burundi)

Justice :

-La population de la colline Masasu, commune Giheta en province Gitega demande que les fosses communes d’où ont été exhumées les restes humains des personnes tuées dans le passé soient fermées. La Commission vérité et réconciliation indique que ces fosses seront fermées mais qu’un symbole sera implanté sur les lieux. (Source : Radio Isanganiro)

Société :

-Enfin c’est la satisfaction chez les réfugiés burundais du camp de Mulongwe en RDC pour avoir eu leur assistance alimentaire ce samedi après 7 mois de rupture de leur droit. (Source : Radio Inzamba)

-Les déplacés des inondations du site de Kigaramango, commune Mutimbuzi, province Bujumbura qui se comptent à plus de 7000 déplacés alertent contre les mauvaises conditions de vie surtout le risque de maladie suite au mauvais logement en cette période où la saison pluvieuse approche. (Source : La VOA)

Monitoring des Médias par la RPA