Burundi : Les Nouvelles de chez Noud du 11 Février 2021

Sécurité :

-Le corps de Jean-Claude Nganahe, ancien chef de quartier Kavumu, zone Kamenge en mairie de Bujumbura a été découvert près de son domicile au quartier Mirango de la même zone. Un témoin oculaire affirme que la victime avait été arrêtée dans son bistrot à kamenge la veille vers 20 heures et embarqué dans un véhicule. (Source : RPA)

-Un jeune homme de 18 ans de la colline Gahise, commune Butaganzwa, province Kayanza a été emporté par la rivière Ruvubu qui était débordé suite aux fortes pluies de la nuit de mardi à mercredi. Beaucoup de maisons ont été également détruites occasionnant des sans abris. (Source : Radio Inzamba)

 Droits de l’homme :

-La famille d’Oscar Nduwimana, ancien vice-président de la CECI à Kirundo enlevé dans des circonstances non encore élucidé dit craindre pour sa sécurité après qu’un Imbonerakure ait décidé de vendre une parcelle de Nduwimana en connivence avec les membres du Cndd-Fdd. (Source : SOS Médias Burundi)

-La ligue Iteka s’insurge contre la politique d’exclusion ethnique dans la gestion du pays. Dans son rapport de mois de février, cette organisation de défense des droits humains dit que l’ethnie hutu occupe seule plus de 8% des postes dans les organes de l’Etat. Elle demande à l’assemblée Nationale de rectifier le tir a temps. (Source : Radio Inzamba)

Economie :

-Le porte-parole de la primature burundaise a indiqué que la Banque Africaine de Développement, BAD va bientôt accorder des financements dans différents domaines de développement de son pays. (Source : La VOA)

-La pauvreté constitue un grand facteur d’exclusion bancaire au Burundi. Les services bancaires restent difficilement accessibles, s’indignent de nombreux burundais. (Source : Journal Iwacu)  

Médias :

-A la veille de la journée mondiale de la Radio célébrée le 13 février de chaque année, la ministre burundaise de la communication reconnait le rôle incontournable de la radio dans la vie du pays. Cependant la question des deux radios (RPA et Radio Inzamba) et Télévision Renaissance saccagées et brulées en 2015 par le pouvoir burundais demeure sans suite. (Source : RPA)

Monitoring des Médias par la RPA