Des parents alertent pour la vie de leur enfant

Un couple habitant la province Muramvya lance un appel à l’aide pour faire soigner leur fils. Atteint d’un cancer, les médecins burundais ont fait savoir à la famille qu’ils ne sont pas en mesure de traiter un tel cas et leur ont plutôt conseillé d’aller le faire soigner à l’étranger.

Audrick Ngendakumana est un garçon de 15 ans. Il souffre du cancer depuis 4 mois. Ses parents ont fait le tour de différents hôpitaux, mais les médecins n’ont rien pu faire pour soulager la douleur de leur fils, à défaut de le guérir. A la place, ils ont plutôt proposé à ses parents de lui amputer la jambe.

‘’Cela fait 4 mois que sa jambe a enflé. Mais ça fait deux mois seulement que nous avons découvert qu’il a le cancer. Nous avons tout tenté. Nous sommes allés à l’Hôpital Militaire de Kamenge, à l’hôpital Roi Khaled et à Gitega, mais personne n’a pu le soigner. A l’Hôpital militaire, ils nous ont dit qu’il devait à tout prix être opéré. On nous a recommandé d’aller au Kenya car, tout ce qu’on pouvait faire au Burundi, c’était uniquement lui amputer la jambe malade. Mais, on s’est renseigné et on a pu trouver un hôpital au Kenya spécialisé en cancérologie. A ce centre dénommé ‘’ Kenya Texas Cancer Center’’, ils nous ont certifié qu’il pouvait le soigner sans faire recours à l’imputation’’, témoigne un des membres de la famille.

La somme d’argent nécessaire pour qu’Audrick Ngendakumana subisse une opération au Kenya est de 15 millions de francs burundais. Un montant dont les parents ne disposent pas.

‘’Il nous faut 15 millions pour qu’il soit opéré au Kenya. Des amis burundais basés au Kenya nous ont déjà promis de s’occuper de notre hébergement et restauration. Il y a aussi une association des natifs de Bugarama qui a déjà collecté 2 millions de francs burundais. Un autre bienfaiteur s’est également occupé des documents de voyage. Il nous reste à réunir cette somme pour l’emmener car, comme l’ont précisé les médecins, plus il tarde à subir cette opération, plus le cancer se propage dans tout le corps et les chances d’en guérir deviennent minimes’’, poursuit une de ses parentés.

Audrick  Ngendakumana étudie en 7ème année  à l’école fondamentale de Kavumu, commune et province Muramvya. Ses parents demandent à toute âme charitable de leur venir en aide afin que leur enfant puisse être soigné.