Le Vol de Brussels Airlines se voit refusé l’atterrissage sur le sol burundais

Annulation ce mardi du vol de la SN Brussels à destination de Bujumbura. Le motif de cette annulation est le non octroi de l’autorisation d’atterrissage sur l’aéroport international Melchior Ndadaye à Bujumbura alors que le vol était programmé. Des voyageurs qui devraient prendre ledit vol surtout ceux bloqués en transit, sont dans la désolation totale.

La note qui annule le vol de la compagnie belge Brussels Airlines SN 1456 vers Bujumbura a surpris les passagers, dont des burundais en provenance de différents pays qui devaient prendre ce vol.

Selon cette note de ce mardi 25 Août à 12 heures 06 minutes, la compagnie SN n’avait pas encore l’autorisation d’atterrissage sur l’aéroport international Melchior Ndadaye.

Ainsi, des burundais et d’autres voyageurs sur ce vol à destination du Burundi ont été bloqués dans différents aéroports. ’Je suis à l’aéroport de Bruxelles en Belgique et je suis venu des Etats-Unis. Nous nous sommes rencontrés en grand nombre avec nos compatriotes burundais qui provenaient des pays d’Europe et ailleurs. L’heure d’arrivée de notre vol à Bujumbura était programmée à 22 heures 30 minutes avec l’accord du ministre des relations extérieures. Mais, nous venons d’apprendre que l’autorisation d’atterrir sur Bujumbura est annulée.’’ Témoigne ce burundais qui était en escale à l’aéroport de Bruxelles.

Pour le moment, ceux qui n’ont pas pu faire demi-tour sont laissés pour compte. ‘’Le problème qui se pose pour le moment est que certains d’entre nous sont venus de loin comme les Etats-Unis et ailleurs. Ces gens ne peuvent même pas retourner d’où ils sont venus car l’avion qui les a emmenés est déjà reparti. Il y a d’autres dont les visas ne sont plus valides, qui ne peuvent pas donc retourner d’où ils sont venus. Nous ne savons pas quoi faire. Il faut que le ministre des relations extérieures nous dise où se situe le problème et essaie de le résoudre car on ne peut pas rester éternellement dans cet aéroport.’’

Côté burundais, l’annulation de ce vol a été également une surprise. Les agents de la société burundaise de gestion des aéroports, SOBUGEA en sigle, nous ont signifié qu’ils n’ont pas été informés de cette annulation et ajoutent qu’ils avaient même déjà apprêtés une équipe pour assister la compagnie SN.   

Le 21 Août dernier, le ministère burundais des affaires étrangères et de la coopération avait adressé une note verbale à l’ambassade du Royaume de Belgique à Bujumbura pour lui signifier que tous les passagers devront se munir d’un certificat médical négatif à la Covid-19 et passeront 72 heures en attendant les résultats au test fait au Burundi. Et, poursuivait la note, au cas où un des résultats revient positif, tous les voyageurs du même avion seront mis en quarantaine pendant 14 jours, avait conclu la note.

Contacté à ce propos, l’ambassadeur Albert Shingiro, ministre des affaires étrangères et de la coopération, n’a pas décroché notre téléphone.