Le président Nkurunziza serait-il mort?

La confusion et l’angoisse règnent au Burundi tant à Bujumbura  qu’à l’intérieur du pays.

Selon des sources concordantes, le chef du l’Etat burundais a été admis  samedi soir dans un état critique à l’hôpital du Cinquantenaire de Karuzi. Suspecté d’avoir contracté le Covid-19, ce dernier aurait déclenché la complication d’autres maladies, précisent les mêmes sources. Mais, d’autres hypothèses sont évoquées derrière cet état critique du président.

A son arrivée à l’hôpital de Karuzi, tout un bloc de l’hôpital a été évacué et occupé par sa garde et sa suite. Depuis, le ministre de la santé, Thaddée NDIKUMANA, assurait le rôle de principal garde malade jusque ce lundi.  Par ailleurs, un hélicoptère a atterri l’après- midi de ce lundi dans les enceintes de l’hôpital du Cinquantenaire de Karuzi pour une intervention d’urgence du chef de l’Etat dont la situation sanitaire se dégradait de plus en plus, précisent nos sources sur place. Depuis, des rumeurs courent sur la mort du chef de l’exécutif burundais. Tard la nuit, la RPA a été alertée par une source généralement bien informée que Pierre Nkurunziza serait décédé  l’après- midi de ce lundi.

Une équipe restreinte au sommet de l’Etat dans laquelle des généraux aurait élu Karuzi comme Quartier Général de cellule de gestion de crise.

Jusque maintenant, aucune communication officielle sur la situation ne filtre. Sur son compte Twitter, Willy Nyamitwe, Conseiller en communication du président, s’est contenté de dire qu’ils sont occupés à préparer les collinaires et les sénatoriales et qu’ils ne pouvaient commenter sur ce qu’il a qualifié « d’actes irréfléchis des détracteurs ».