Les administratifs et les agents de l’ordre de plus en plus cités dans le commerce frauduleux

Les autorités administratives et policières sont pointées du doigt dans le commerce frauduleux qui s’opère en province Cibitoke, sur la frontière burundo-congolaise. Selon nos sources, ce trafic se ferait surtout par voie maritime et serait facilité par les agents de la PAFE.

En plus du vice-président du parti Cndd-Fdd en commune Rugombo et l’Imbonerakure Elias Bizimana arrêtés vendredi dernier pour fraude, notre source à Cibitoke signale qu’il y a une autre bande de fraudeurs parmi lesquels des administratifs et policiers. Il s’agit entre autres du prénommé Jésus-Marie, président du parti Cndd-Fdd en commune Rugombo et de son vice-président en la personne de Ramadhan Sibomana.

Les articles qui font essentiellement l’objet de cette fraude sont les pagnes et les sachets plastiques prohibés depuis février 2019. Ces derniers passent alors clandestinement et pendant la nuit par la localité de Rubenga en commune Rugombo.

D’autres fraudeurs indexés par la population dans ce commerce frauduleux sont Antoine Mbonimpa, chef de zone Cibitoke et en même temps chef des jeunes Imbonerakure en commune Rugombo, et le nommé Bienvenue Ndayambaje, ancien chef des Imbonerakure en province Cibitoke. Ce dernier achemine illégalement de la bière en République Démocratique du Congo en passant par les localités de Rabiro, Mbaza-Miduha et revient avec des sacs de pagnes et des sachets plastiques. Ce réseau de fraudeurs emprunte également la transversale 10 pour passer par les secteurs Rusiga et Kigazura.

Les membres de cette bande de fraudeurs se ventent d’être intouchables car membres influents du parti au pouvoir, le Cndd-Fdd.

En commune Buganda, ces fraudeurs bénéficient de la complicité du commissaire de police dans cette commune pour faire passer leurs marchandises librement.

Selon toujours nos sources, ce trafic illégal de marchandises se ferait surtout par voie maritime en passant par la rivière Rusizi, une traversée facilitée par les agents de la PAFE prestant sur les transversales 3, 4 et 6 côté Gasenyi, et les transversales 2 et 3 côté Nyamitanga.

En cette période où les frontières sont fermées à cause de la pandémie de Covid-19 qui sévit dans le monde, les habitants de Cibitoke demandent au gouvernement de traquer et d’arrêter tous ces trafiquants, pour le bien de la population et du pays tout entier.