De la protection à la razzia des marchandises au marché de Kamenge

Les commerçants du marché de Kamenge qui a récemment pris feu accusent les policiers postés aux alentours de ce marché d’avoir pillé leurs marchandises. Ces commerçants disent s’en être aperçu ce jeudi après avoir eu la permission d’aller récupérer leurs biens qui étaient stockés dans la partie épargnée par le feu.

Dès qu’ils ont ouvert leurs stocks à marchandises, ils ont vite constaté un certain désordre. Ils, ces sont les commerçants du marché de Kamenge, le côté qui n’a pas été ravagé par le feu. Les auteurs du vol ont pu ouvrir les cadenas et les refermer.

Depuis qu’une grande partie du marché de Kamenge a été ravagé par le feu, il y a plus de 10 jours, seuls les policiers et les agents de la société de gardiennage en poste à ce marché s’en approchaient. Ils sont tout autour de ce marché.

Une permission d’entrer a été accordée aux commerçants ce jeudi 15 Octobre par la commission chargée de la reconstruction de ce marché dont les membres avaient effectué une descente sur les lieux.

Le général Agricole Ntirampeba, président de cette commission, en a profité pour annoncer l’endroit où sera érigé le marché provisoire. ‘’Nous sommes en pleine identification des commerçants qui ont des articles dans la partie qui n’a pas été endommagée. On a aussi appelé les agents de la BBN afin qu’ils évaluent l’état des vivres et nous disent si ils sont encore consommables ou pas. Après cela, on va désinfecter le marché puis dégager les déchets et on va entamer le travail de reconstruction. Dans l’entre-temps, on a décidé de relocaliser les marchands au terrain de football qui se trouve en face du tribunal de résidence de Kinama. ‘

Le marché de Kamenge a pris feu dans la matinée du 3 octobre, 8 ans après le premier incendie.