Les réfugiés burundais du camp de Lusenda refusent d’être vaccinés de force

Ces réfugiés du camp de Lusenda à l’Est de la R.D. Congo font savoir qu’ils n’ont pas été bien informés sur ce nouveau vaccin. Par ailleurs, les communautés congolaises voisines du camp de Lusenda ont refusé, elles aussi, d’être vaccinées craignant d’être des cobayes du vaccin contre le covid-19.  

La population cible de cette campagne de vaccination dans la province du Sud-Kivu est celle des localités d’Uvira, Fizi, Minova, Ijwi, Nundo ainsi que le camp des réfugiés burundais de Lusenda.

Ces réfugiés indiquent que cette campagne a commencé mardi de la semaine dernière par des activités de sensibilisation. Ils déplorent cependant qu’ils n’ont pas été bien informés sur ce nouveau vaccin. « Les agents de cette campagne de sensibilisation disaient tantôt que ce vaccin est contre le choléra tantôt qu’il est utilisé pour prévenir la covid-19. Cela a suscité une confusion au sein de la population du camp et de ses environs. Certains individus ont catégoriquement refusé d’être vaccinés et d’autres y vont à contre cœur », a indiqué un réfugié. 

Ces réfugiés burundais du camp de Lusenda déplorent l’attitude de certains agents de santé qui ont vacciné de force quelques enfants sans consulter leurs parents. « Les infirmiers circulent dans les différents villages du camp et vaccinent les enfants qu’ils rencontrent sur leur passage sans toutefois aviser leurs parents. Et lorsqu’on regarde sur les fiches de vaccination, on constate que les noms qui y sont inscrits ne sont pas corrects parce que certains enfants ne sont pas capables de s’exprimer correctement sur leurs âges et leurs vrais noms», se plaint un réfugié.

Pour ces réfugiés burundais du camp de Lusenda, il fallait d’abord commencer cette campagne par les informer sur l’utilité de ce vaccin d’autant plus que les communautés d’accueil ont refusé, elles aussi d’être vaccinées, par crainte d’être des cobayes du vaccin contre la covid-19.

A ce propos, la rédaction a essayé de joindre le président du camp de Lusenda ainsi que les responsables de l’organisation Médecins d’Afrique chargée du déroulement de cette campagne mais sans y parvenir.