Les sites abritant les victimes d’inondations de Gatumba dépourvus de latrines

L’insuffisance des latrines s’observe dans les sites qui abritent les victimes des inondations récemment survenues dans la zone Gatumba en commune Mutimbuzi. Pour le moment, les déplacés de ce site craignent d’attraper des maladies des mains sales si rien n’est fait dans l’immédiat.

Après les inondations causées par la rivière Rusizi, certains habitants de cette zone ont été contraints de déménager. Ils ont alors été placés dans deux sites, à savoir celui de Kinyinya II et Kigaramango. Mais, malgré qu’ils aient enfin trouvé un toit, ils ne sont pas sortis de l’auberge. Et pour cause, les sites dans lesquels ils ont été placés sont presque dépourvus de latrines. A Kinyinya II par exemple, les 185 ménages qui y ont été accueillis se partagent 4 lieux d’aisance, à savoir deux pour les hommes et deux pour les femmes. Ce qui fait que, pour se soulager, ils doivent faire la queue.

Quant au site de Kigaramango situé en zone Rukaramu, il n’y a seulement que trois latrines pour plus de 7000 habitants. Cette situation fait que les gens se soulagent dans la nature car incapable de tenir le coup, attendant leur tour.

L’autre problème auquel ils sont confrontés, c’est le manque d’endroit où faire leur toilette, étant donné qu’il n’y a aucune douche.

Craignant d’attraper les maladies des mains sales, ces habitants demandent aux personnes habilités de leur creuser d’autres sanitaires.