Un policier accusé de meurtre sur un militaire du camp Cibitoke écope d’une peine à perpétuité

Une peine à perpétuité a été prononcé ce mardi par le tribunal de Cibitoke à l’endroit du policier accusé d’avoir assassiné un militaire de la place, il y a de cela 4 jours. Quant aux 3 policiers avec qui il était en patrouille, ils devront purger une peine comprise entre 2 et 3 ans pour non-assistance à personne en danger.

Le procès de flagrance a débuté vers 17 heures pour finir à 22 heures de ce mardi 23 juin. Le tribunal de grande instance de la province Cibitoke a condamné à perpétuité le policier du nom de Diomède Irinubushobozi, accusé d’avoir assassiné Nazaire Mpfayokurera, un militaire du Camp bataillon de Cibitoke. Ce meurtre est survenu la nuit du dimanche 21 juin sur la colline Rusiga en commune Rugombo.

La même juridiction a condamné trois autres policiers qui étaient en patrouille avec le policier Diomède Irinubushobozi. Il s’agit du Brigadier Pascal Ntahomvukiye et du policier Audace Gahungu. Ils ont été condamnés à une peine de 3 ans d’emprisonnement et devront payer une amende de 100 mille francs burundais chacun. Un autre policier du nom de Méthode Nininahazwe qui faisait partie de ce groupe, a quant à lui été condamné à une peine de 2 ans d’emprisonnement en plus d’une amende de 100 mille francs burundais également.

Ces trois policiers ont été accusés de violation du domicile et de non-assistance à personne en danger.

Le tribunal de grande instance a également décidé que ces quatre policiers devront aussi verser une somme de 25 millions de francs burundais à la famille du défunt en guise de dédommagement.

Tous les quatre policiers étaient affectés au Commissariat de police de Cibitoke. La famille du défunt ainsi que des habitants de Rugombo saluent ce verdict prononcé par le parquet de Cibitoke.