Les habitants de Kivoga demandent à la justice de sévir à l’encontre d’un Imbonerakure récidiviste dans des affaires de viol

Les habitants de la colline Kivoga, zone Gitaba de la commune et province Rutana demandent que la justice sévisse contre un Imbonerakure accusé d’abuser sexuellement les jeunes filles. Ces habitants craignent que cet Imbonerakure, pour le moment aux mains de la police judiciaire à Rutana, soit libéré étant donné que ce n’est pas la première fois qu’il commet un tel crime.

Ce présumé violeur de jeunes filles s’appelle Japhet Ndagijimana. Selon la population de cette colline, cet homme a violé une petite fille en lui promettant de lui payer le ticket pour aller à Bujumbura.

’ Cet homme a appelé une fille de moins de 16 ans et lui a demandé de venir lui rendre visite afin de lui donner de l’argent pour payer le ticket pour aller à Bujumbura. Cette jeune fille n’a même pas informé ses parents avant d’aller voir cet Imbonerakure prénommé Japhet. Arrivé chez lui, cette fille a été violée. Des policiers l’ont acheminée au centre de santé et une infirmière qui les a accueillis a constaté le viol.’’

La population de la colline Kivoga indique que ce n’est pas la première fois qu’il commet un tel crime. ‘’ Nous, habitants de Kivoga sommes contre l’impunité dont il jouit au moment où cette fille est sa quatrième victime. La dernière en date était en 9ème fondamentale ici à Kivoga. Après ce viol, cet homme a quitté la localité pour se réfugier dans d’autres provinces. Après quelques jours, il est revenu. Cette fille récemment violée étudiait en 7ème année ici même à l’école fondamentale de Kivoga.’’

Japhet Ndagijimana est pour le moment entre les mains de la police judicaire de Rutana. Mais la population craint qu’il soit libéré.

Obède Ndayiragije, chef de la zone Gitaba, confirme ces accusations portées contre Japhet Ndagijimana et indique que son dossier est en cours de traitement.