Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Après six ans, la famille de Christophe Nkezabahizi décimée n’a pas encore justice

Six ans déjà jour pour  jour après  l’assassinat  du journaliste et preneur des images à la Radiotélévision nationale du Burundi  Christophe NKEZABAHIZI ainsi que sa famille en zone Ngagara dans la municipalité de Bujumbura, la justice reste muette. La famille des victimes ne cesse de demander de la lumière  et  que les auteurs   soient traduits   devant la justice. Retour sur les circonstances de l’assassinat de cet ancien employé de la RTNB  ainsi que  sa famille.

Christophe Nkezabahizi,  journaliste  et preneur des images  à la Radiotélévision nationale du Burundi a été   exécuté vers 14 heures en date du 13 octobre 2015  à son domicile sis au quartier 3 de la zone Ngagara.  Il a été assassiné avec  son épouse  Alice NIYONZIMA, ses deux enfants,   Inès NIKURA- KAMIKIMANA  âgée de 16 ans, Trésor IRAKOZE alors âgé  de 14 ans et Evariste  MBONIHAKUYE, cousin de Christophe NKEZABAHIZI.

Les enquêtes de la Rpa ont révélé que  le domicile de feu Christophe NKEZABAHIZI  a été attaqué  par des  éléments lourdement armés   de la police de la protection  des institutions, API. Une opération qui était  dirigée  par Désiré  UWAMAHORO, à cette époque commandant de la brigade anti-émeute, ont souligné nos sources.

Après avoir défoncé  la porte de la maison,  ils ont obligé  à la famille de sortir et ils les ont  tous exécutés  agenouillés à l’intérieur de leur parcelle.

Selon des témoignages des habitants de la localité,  les forces de sécurité leur ont  d’ailleurs refusé   de  prendre soin des corps de leurs voisins.  Des corps qui finiront  par être emmenés par la même  police  aux environs de 18 heures.

Après ce forfait, la police a annoncé qu’elle était à la poursuite des assaillants qui avaient lancé des grenades dans la localité  et  que des enquêtes allaient être amorcées.

Après  6 ans  que  Christophe NKEZABAHIZI  ait été  tué, la famille, amis et proches continuent à demander de la lumière sur ce meurtre et que les auteurs soient traduits devant la justice.

Jean-Marie HEZIMANA,  membre de la famille NKEZABAHIZI,  lance  un appel  au président  de République  actuel de s’activer vu  que la justice  n’a jusqu'à présent  rien fait.

Regrets du syndicat des journalistes burundais

« C’est très regrettable de voir que durant toutes ces années rien n’a été fait pour que les bourreaux qui ont exécuté Christophe Nkezabahizi et toute sa famille soient traduits devant la justice »,  a déclaré le président de l’Union Burundaise des Journalistes, UBJ en sigle.

Alexandre Niyungeko souligne toutefois qu’il n’attend à rien de la justice burundaise tant qu’elle n’est pas toujours indépendante. Seulement, il garde espoir que tôt ou tard la justice va retrouver son blason et sévir.

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 208 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech