Un enseignant trépasse après avoir été torturé par les agents du SNR à Mwaro

Un prévenu succombe à la torture lui infligée par des agents de la documentation à Mwaro. La victime avait été évacuée à l’hôpital de Kibumbu où elle a fini par rendre l’âme. L’homme en question était en détention dans le cadre de l’enquête de l’assassinat de son demi-frère tué vers la fin du mois de septembre.  

Le défunt s’appelait Mélance Ndikumana et exerçait le métier d’enseignant. Selon différentes sources de la RPA, il a été arrêté par des agents de la documentation le samedi 9 octobre. Il était soupçonné d’avoir participé dans la préparation de l’assassinat de son demi-frère nommé Pavela Niyomwungere. Elève en 8ème année à l’école fondamentale de Rutyazo, ce dernier a été tué en date du 23 septembre dernier.

Mélance Ndikumana était soupçonné de l’avoir tué afin d’hériter de toutes les richesses familiales. Nos sources ajoutent que ces agents de la documentation ont torturé Mélance Ndikumana jusqu’à ce qu’il soit dans un état très critique. Agonisant, Mélance Ndikumana, poursuivent nos sources, a été évacué par un véhicule de la documentation vers les services d’urgence de l’hôpital de Kibumbu le dimanche 12 octobre. Il finira par rendre son dernier souffle le lendemain matin. Son père, triste, a saisi le gouverneur de Mwaro pour le supplier de faire des enquêtes sur les agents de la documentation qui ont torturé à mort son fils. Après un coup de fil de la part du gouverneur, le directeur de la documentation intérieure a effectué une descente ce mardi 13 octobre en province Mwaro pour s’enquérir de la situation. Nos sources révèlent qu’Emmanuel Ndayiziga s’est immédiatement dirigé vers l’hôpital de Kibumbu pour demander le dossier médical de Mélance Ndikumana. Un acte qui laisse penser que ce cadre de la documentation aurait l’intention de falsifier certains éléments, comme la cause du décès, qui pourraient incriminer les agents de la documentation.

Très en colère, les habitants de la place demandent que justice soit rendue à la famille de la victime et que les coupables soient punis conformément à la loi, surtout qu’ils sont connus.

A ce propos, la RPA n’a pas pu joindre Emmanuel Ndayiziga, le directeur de la documentation intérieure, de même que le Colonel Gaspard Gasanze, gouverneur de la province Mwaro.