Recrudescence de criminalité au Burundi

Trois personnes ont été tuées le week-end du 05 au 07 juin dans différentes localités du pays. L’un est un présumé voleur tué la nuit de ce samedi à coups de machettes sur la colline Munyika, commune Rugombo de la province Cibitoke. Le second est un octogénaire retrouvé mort quelques jours après avoir été porté disparu. Le dernier est un ancien membre du parti Cndd-Fdd qui avait récemment rejoint le CNL.

La nuit du samedi 06 juin, un présumé voleur a attaqué le domicile situé sur la colline Munyika 1, commune Rugombo de la province Cibitoke.

Selon les sources sur place, le chef de ménage a essayé de se défendre et le présumé voleur a été tué à coups de machettes. La population indique que le chef de ménage et sa femme ont également été blessés.

Le lendemain matin, l’administrateur de la commune Rugombo s’est rendu sur les lieux pour récupérer le corps du présumé voleur. 

Dans la même province de Cibitoke, le corps d’un octogénaire du nom de Paul Barahekenwa a été decouvert sur la colline Rusororo de la commune Rugombo. La victime était introuvable depuis le 25 mai dernier. Paul Barahekenwa résidait à la septième avenue de la commune Rugombo. La cause de sa mort reste inconnu.

A Kiremba, un membre du CNL a été sauvagement assassiné par des Imbonerakure

Originaire de la colline Ruhama de la commune Kiremba en province Ngozi, Félix Nsengiyumva alias Musafiri a été assassiné à coups de machettes vers 20 heures de ce samedi 06 juin à son domicile. ‘’Ce samedi soir,  des Imbonerakure l’ont trouvé chez lui et l’ont tué à coups de machettes. Après ce forfait, ils ont propagé des rumeurs comme quoi les membres du parti CNL venaient d’assassiner un des leurs qui venait encore une fois de retourner sa veste. Des CNL furent alors arrêtés par le commissaire de police.’’ Révèle notre source.

Les habitants de la localité précisent que Musafiri a été assassiné parce qu’il avait quitté le parti Cndd-Fdd pour adhérer au parti CNL. Une décision qui a frustré ses anciens compagnons jusqu’à jurer de lui faire la peau, une fois que le parti Cndd-Fdd aura remporté les élections.

‘’Ancien membre du parti Cndd-Fdd, il avait adhérer au parti CNL juste au début de la campagne électorale. Mais, après la proclamation des résultats, il est retourné au Cndd-Fdd pour demander pardon. Les Imbonerakure auraient alors douté de lui et l’ont tué.’’ Témoigne un des habitants de la place.

Stanislas Niyonzima, administrateur de la commune Kiremba, indique que cette personne a été tuée par des individus non encore identifiés et fait savoir que des enquêtes pour démasquer les responsables sont en cours.