Les secrets dans le ravitaillement des Interahamwe l’origine des arrestations des administratifs et Imbonerakure à Mabayi

Arrestation en cascade des membres du parti Cndd-Fdd en commune Mabayi de la province Cibitoke. Depuis lundi, 25 personnes dont des responsables à la base et des Imbonerakure ont été arrêtées par la police. Officiellement, elles sont accusées de collaborer avec un groupe de rebelles rwandais installé dans la forêt de la Kibira mais la population locale indique que d’autres conflits d’intérêts sont cachés derrière ces arrestations.

Les chefs collinaires ont été les premiers à être arrêtés. Il s’agit de Wilson Bakara, chef de la colline Rutorero, Albert Nahabandi, chef de la colline Gafumbegeti, ainsi que Nestor Ngirimana, chef de la colline Gasebeyi.

 

Egalement, des Imbonerakure ont été arrêtés. Parmi eux le prénommé Patient, le surnommé Kiguru habitant de la colline Kibande, Fidèle Niyongabo de la colline Kabere ainsi qu’une jeune fille vivant chez Uwimana Déo qui est le petit-frère du Général Godefroid Bizimana, actuel chef de mission à la présidence du Burundi et qui avait pris fuite bien avant les arrestations. L’autre Imbonerakure qui avait pris la fuite avant était Mazahali surnommé Saul.

 

Tout a commencé la nuit du 17 au 18 avril. Ce jour-là, des militaires ont opéré des attaques dans la forêt de la Kibira sur les positions des miliciens Interahamwe qui s’y trouvent. Ainsi, ces vagues d’arrestations ont eu lieu le lendemain.

 

Tous ces individus arrêtés ont été accusés de collaborer avec les miliciens Interahamwe en leur ravitaillant en vivres. Ces militaires indiquaient avoir trouvé des registres dans lesquelles étaient enregistrés les noms et les tâches de ces individus arrêtés, précise notre source sur place.

 

Des accusations non fondées car, le ravitaillement aux miliciens Interahamwe installés dans la Kibira était bien connu des autorités. La population fait savoir que le transport des vivres destinés aux Interahamwe est assuré par des véhicules militaires et des véhicules de marque Fuso tandis que les chefs de colline et Imbonerakure déchargeaient ces vivres en public et les transportaient vers la Kibira.

 

Par contre, ces gens seraient arrêtés pour avoir dévoilé des secrets sur le ravitaillement des miliciens Interahamwe par des autorités burundaises, révèle une source locale. 

 

Lundi dernier, une réunion à laquelle étaient conviées toutes les autorités administratives et sécuritaires au niveau de la province ainsi que le chef du SNR au niveau national a été tenue par le gouverneur.

 

Après la réunion, dix parmi ces personnes arrêtées ont été relâchées. D’autres sont encore emprisonnés parmi lesquelles les chefs des collines Gafumbegeti et Rutorero.