Les heurts entre imbonerakure et CNL font deux blessés à Kanyosha

Echauffourée  entre les imbonerakure et les membres du parti CNL le matin du vendredi 29 mai sur la colline Kavumu, zone Muyira en commune Kanyosha de la province Bujumbura. Le passage à tabac d’un des membres du CNL qui a refusé de révéler les noms de leurs mandataires serait à l’origine de cet accrochage.

Le matin de ce vendredi, toutes les ruelles du quartier Kavumu étaient barricadées. De part et d’autres, les imbonerakure étaient à l’affut de tout membre du CNL qui s’y aventurerait. Selon nos sources, ces jeunes du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, voulaient venger leurs frères qui avaient été passés à tabac par les CNL. Une bagarre aurait alors éclaté, selon les habitants de la zone Muyira où est situé ledit quartier. Un des habitants de la place qui s’est entretenu avec la RPA révèle qu’en réalité, ces membres du CNL se sont interposés lorsque cette jeunesse du parti présidentiel agressait les militants du parti d’Agathon RWASA la veille au soir sur la sous-colline de Jimbi. Cette nuit-là, le nommé Jean Marie IRAKOZE, responsable du parti CNDD-FDD sur la colline Kavumu, aidé par certains imbonerakure, avait emmené de force un certain Emmanuel HAVYARIMANA, membre du parti CNL, dans un buisson et l’ont torturé pour qu’il leur dévoile les noms de tous leurs mandataires qui ont  supervisé les récentes élections à Kavumu. Et, poursuivent les mêmes sources, énervés par la résistance de leur victime, ces imbonerakure se sont alors rués sur elle et ont commencé à le rouer de coups à l’aide des gourdins. La victime fut grièvement blessée. Parmi les bourreaux de ce membre du parti CNL, il y avait le nommé Joël NIYONZIMA qui figure sur la liste des conseillers communaux de la commune Kanyosha. Les informations en provenance de la commune Kanyosha font savoir que le frère de la victime a lui aussi été blessé  lorsqu’il tentait de lui venir en aide. C’est à ce moment que les membres du CNL seraient alors intervenus et ont dû se battre avec ces imbonerakure jusqu’à ce que ces derniers prennent fuite.

Nos sources en one Muyira font également savoir que ces intercations se sont poursuivies le matin de ce vendredi et qu’il a fallu une intervention militaire pour y mettre fin. 

La RPA a essayé de joindre Jean Berchmas MUNZERERE, administrateur de la commune Kanyosha, mais sans succès. Dans l’entre temps, une réunion d’urgence a té organisée pour essayer de calmer la situation.