Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le parti CNL officiellement usurpé

 Le parti CNL  officiellement  usurpé

Le congrès organisé par  les dissidents du parti CNL vient d’être approuvé par le ministère en charge des partis politiques au Burundi. Une approbation dénoncée par des experts en droit et politique qui regrettent que  la loi a été sacrifiée en faveur de la volonté du parti dirigeant.

Nestor Girukwishaka a été reconnu  par le ministère de l’intérieur  comme président et représentant légal du parti Conseil National pour la Liberté.

Dans sa correspondance sortie ce lundi 18 mars 2024, le ministre Martin Niteretse a pris acte du rapport du congrès extraordinaire organisé par certains dissidents du parti CNL, jusque-là dirigé par Agathon Rwasa, le 10 mars 2024 en province  Ngozi. Le ministre de l’intérieur a également approuvé les décisions prises lors de ce congrès ainsi que la mise en place du nouveau bureau politique du parti CNL.

Une satisfaction du parti au pouvoir au détriment de la loi

Le ministre de l’intérieur a violé la loi de A à Z, réagit Aimé Parfait Niyonkuru, expert en droit. « Depuis la suspension des activités du parti CNL, le 02 juin 2023, le ministre de l’intérieur a violé la loi sur le fonctionnement des partis politiques. Celle-ci est bien claire, en son article 62,  que la mesure de suspension doit indiquer la durée qui ne peut pas dépasser six mois ; ce que le ministre n’a pas fait. »

Professeur Denis Banshimiyubusa, spécialiste des partis politiques et des élections, explique quant à lui que ce qui vient d’arriver à l’honorable Agathon Rwasa est la conséquence de la volonté du parti au pouvoir de se présenter en solo aux prochaines élections, prévues en 2025 et 2027. Le spécialiste  trouve que le CNDD-FDD  fait feu de tout bois  pour  instaurer un régime monopartisan.

En effet, le Secrétaire Général du CNDD-FDD, Révérien Ndikuriyo a déclaré lui-même avoir invité Agathon Rwasa, principal concurrent du parti de l’aigle,  à adhérer au CNDD-FDD. « Je lui ai dit deux fois : Si notre lutte a été aussi ta lutte, adhère au parti CNDD-FDD ou bien deviens un ami du parti. Demande-le-lui. Je le lui ai dit  quand j'étais président du Sénat et que lui était vice-président de l'Assemblée Nationale. »

Révérien Ndikuriyo de préciser qu’Agathon Rwasa ne lui a pas répondu mais qu’il n’a pas manqué de lui dire qu’il risque de se décider trop tard.

 

 

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 196 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech