Des diplomates burundais déclarés persona non grata en RSA pour évasion fiscale

Certains diplomates de l’ambassade du Burundi en Afrique du Sud vont être prochainement expulsés de ce pays.  Ils seraient accusés d'évasion fiscale à travers le commerce illégal de boissons alcoolisées.

Notre source dans les milieux diplomatiques en Afrique du Sud révèle que tout a commencé en début de l’année 2021, quand l’institut chargé de collecter les taxes dans ce pays, a constaté qu’il y a des manques à gagner sur les boissons alcoolisées vendues dans les duty-free.

Selon la même source, cet institut a amorcé des enquêtes qui ont duré deux mois, en partenariat avec l’unité spécial de Police appelée ‘’  Hawks ‘’.

Notre source en Afrique du Sud poursuit en disant que la police et cette maison de collecte de taxes ont soupçonné certains diplomates africains d’avoir abusé de leurs statuts diplomatiques pour acheter de l'alcool en duty-free à l’aéroport ‘’ Wonderboom’’ de Pretoria, et de le revendre ensuite à des échoppes et commerces en encaissant l'argent. Après les enquêtes, ils ont découvert un manque à gagner estimé en termes de millions de dollars américains.

Au mois d’avril dernier, le ministère des affaires étrangères de la République Sud-Africaine a annoncé à l’ambassade du Burundi qu’elle a été incriminée et  que certains membres de son personnel seront expulsés de ce pays au début de ce mois de juin courant. Au total, ce sont 200 diplomates africains qui ont été déclarés persona non grata, accusés d'évasion fiscale. Il s’agit des ressortissants de la Guinée Conakry, du Ghana, du Lesotho, du Malawi, du Rwanda et du Burundi en poste à Pretoria. Les diplomates concernés devraient faire leurs valises et commencer à quitter l'Afrique du Sud dès ce lundi 14 juin 2021.