Démantèlement en cascade des permanences du CNL à Muhuta

La permanence du parti CNL sur la colline Gakuyo, dans la zone et commune Muhuta, en province Rumonge a été détruite de façon méchante la nuit de ce lundi par des hommes non encore identifiés. Au moment où ce genre de démolition se manifeste pour la deuxième fois dans ladite commune en moins d’une semaine, les membres de ce parti parlent d’une intolérance politique qui refait surface.

Ce bureau du parti CNL sur la colline Gakuyo a été démoli la nuit de ce lundi 07 juin. Selon nos sources, il est le deuxième à être détruit dans la commune Muhuta. En effet, la permanence du parti CNL située cette fois-ci sur la colline Buringa avait subi le même sort.  ‘’ Nous avons constaté ce matin que la permanence de notre parti a été détruite. Nous ne savons pas l’heure exacte à laquelle cela s’est passé mais ce qui est sûr c’est qu’ils attendent que la nuit tombe pour venir vandaliser les permanences de notre parti. Pendant la journée, tout le monde semble calme et serein mais quand il fait nuit, certains deviennent  comme des bêtes sauvages ‘’, s’est indigné un des membres de ce parti qui s’est confié à la RPA.

Les militants du parti CNL font savoir que c’est la troisième fois que la permanence de Buringa est la cible de tels actes. Ils s’indignent que les autorités locales et les agents de l’ordre  ne mènent pas par la suite des enquêtes pour démasquer les responsables. Ces membres du parti CNL s’inquiètent de la recrudescence des actes d’intolérance politique.  ‘’ A voir ce qui se passe dans notre commune, on dirait que c’est un plan qui a été mis au point pour démanteler les permanences de notre parti. Nous avions passé toute la journée à reconstruire la permanence qu’ils avaient démolie  et le lendemain matin, ils l’avaient encore une fois détruite. Cela nous montre que ces gens ont une très mauvaise foi et de très méchantes intentions. Il est incompréhensible que des personnes raisonnables s’en prennent à une hampe en bois pour l’arracher et la brûler ou à une maison pour la démolir. Cette politique d’intimidation est vraiment insensée ‘’. 

Contactée à propos, Domithile Ntunzwenimana, administrateur de la commune Muhuta nous a répondu que la permanence de Buringa a plutôt été démolie par de fortes pluies qui s’y sont abattues. Quant à celle de la colline Gakuyo, elle a déclaré ne pas être au courant de ces faits et a promis de s’enquérir de la situation.