Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les prisonniers de Ngozi, Muramvya et Rumonge risquent de mourir de faim.

Le manque  de  nourriture s’observe à nouveau dans  les prisons de Ngozi, Muramvya et Rumonge depuis une semaine. Certaines de ces prisons manquent du haricot et  d’autres de la farine de manioc.

Le manque de nourriture est très criant dans ces 3 maisons de détention.  Selon nos sources, le stock de haricot s’est épuisé depuis une semaine à la prison de Ngozi. Les prisonniers reçoivent uniquement la farine  de manioc et font savoir qu’ils n’ont pas de charbon pour préparer de la pâte. Ce qui fait qu’ils sont contraints de mélanger cette farine avec de l’eau et boivent directement la mixture comme s’il s’agissait de la bouillie.

La prison de Muramvya, elle, n’a pas de farine de manioc depuis sept jours. Les  détenus se contentent du peu de haricot qu’on leur donne.

Selon toujours notre source, la situation est plus grave à la prison de Rumonge. Le stock de farine est vide depuis plus d’un mois. Le manque de haricot dans cette prison  s’est également   fait sentir au cours de ce mois. Plusieurs prisonniers n’ont pas de quoi mettre sous la dent et les plus vulnérables sont  les détenus  qui n’ont pas de famille  pour les rendre visite. Ces derniers craignent de mourir de faim si rien n’est fait pour remédier à cette situation.

Ce problème de manque de nourriture est de plus en plus fréquent et ce dans presque toutes les prisons du pays.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 133 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech