Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les dessous de l’affaire Kira Hospital.

Le dossier Kira Hospital prend d’autres tournures. Suite aux violations du droit dans la gestion de cet hôpital et l’emprisonnement du Dr Christophe Sahabo, certains actionnaires menacent de porter plainte contre la SOCABU qui fait partie des actionnaires publiques de l’hôpital Kira. Ces actionnaires demandent la démission de Charles Ndagijimana qui a été choisi par le régime pour être le président du Conseil d’administration. Entretemps, le développement de Kira Hospital reste paralysé tandis que certains hauts gradés tirent sur les ficelles pour garder Christophe Sahabo en prison.

Les avocats de la société Suissmed International Limited possédant 47 % des actions et ceux du groupe des actionnaires divers ayant 18 % des actions au sein de la société KIRA HOSPITAL SA SWISS CLINIC viennent d’adresser une correspondance au président du Conseil d’administration de la société SOCABU SM dans laquelle ils accusent l’Administrateur Directeur Général de ladite société, en la personne de Charles NDAGIJIMANA,  de violation des dispositions légales et statutaires de la société Kira Hospital Suiss Clinic dont il assure aujourd’hui la présidence pour le compte de SOCABU. 

Parmi les torts imputés à Charles NDAGIJIMANA figurent les accusations mensongères portées à l’endroit du directeur général dudit hôpital, le docteur Christophe SAHABO, des accusations qui, une fois arrivées aux oreilles du numéro un burundais, ont abouti à la destitution du docteur Christophe SAHABO sous prétexte que le gouvernement, en tant qu’actionnaire, n’avait plus confiance en lui.

Les avocats des actionnaires ci-hauts mentionnés accusent également Charles NDAGIJIMANA d’être à l’origine de l’arrestation du docteur Christophe SAHABO et du retrait du passeport du Président du Conseil d’Administration de Kira Hospital, le Dr Jean David Pillot, lequel a par après été contraint de démissionner et de quitter le pays.

Le mandataire de la SOCABU est également reproché de s’être autoproclamé Président du Conseil d’administration de l’hôpital Kira sans parler du fait qu’il a continué à tenir des réunions du conseil d’administration sans que le quorum exigé soit atteint.

Un autre fait reproché à Charles NDAGIJIMANA concerne le fait qu’il a commandité  un audit en ignorant les actionnaires privés qui totalisent pourtant 65 % du capital social dudit hôpital. Ici, la partie lésée fait savoir que cet actuel président du conseil d’administration a violé les articles 355, 356, 359, 361 et 365 du code des sociétés privées et à participations publiques ainsi que les articles 9 et 11 des statuts régissant l’hôpital Kira.

Se basant toujours sur le code des sociétés privées et à participations publiques, ces actionnaires accusent également Charles NDAGIJIMANA d’avoir violé les articles 399 et 400 en osant demander le 19 juillet aux autres actionnaires de justifier leurs apports au capital social du Kira Hospital au lieu de les consulter dans les archives du rapport remis 4 mois plus tôt, c’est-à-dire le 31 mars de cette année.

Pour conclure, les avocats de la société Suissmed International Limited et ceux du groupe des actionnaires divers qui possèdent 65 % des actions au sein de la société KIRA HOSPITAL SA SWISS CLINIC demandent la démission de Charles NDAGIJIMANA au poste de président du conseil d’administration de l’hôpital Kira. Ils soulignent également qu’ils comptent intenter une action en justice contre cet administrateur et/ou contre la SOCABU en prouvant que ce dernier, dans l’exercice de ses fonctions, a commis des fautes qui ont causé un dommage grave à la société Kira Hospital.

Magouilles à l’origine de la crise.

Cela va faire plus de 4 mois que la crise au sein de Kira a été déclenchée par le service national des renseignements burundais et Charles Ndagijimana qui est l’actuel ADG de la SOCABU et président du conseil d’administration de l’hôpital Kira. Outre les accusations contre l’ancien directeur Christophe Sahabo de mauvaise gestion ou de gestion opaque de l’actionnariat, des informations qui filtrent indiquent  plutôt qu’un investissement de 10 millions de dollars américains est l’élément central à l’ origine de cette crise. Ce montant constituait un financement destiné au développement et à la croissance de l’hôpital Kira et allait être donné par un investisseur suisse pour son développement et sa croissance.

D’après nos sources, certains hauts dignitaires burundais qui ont téléguidé Charles Ndagijimana visaient de détourner cette cagnotte dès lors que l’argent allait être transféré à la banque centrale. Gabriel Nizigama alias Tibia,  l’actuel chef de cabinet civil du président de la république, parenté et parrain de mariagede Charles Ndagijimana, est cité comme étant derrière ce plan macabre.

Nos sources révèlent également que l’arrestation de Christophe Sahabo a engendré l’arrêt du transfert des 10 millions de dollars financés par un investisseur suisse alors que les discussions y relatives étaient avancées.

A ce jour,  le dossier est devenu compliqué. Non seulement les raisons derrière l’arrestation du Dr Sahabo ont causé la paralysie de certaines activités de l’hôpital mais aussi son dossier judiciaire n’avance pas.

Nos sources en justice au niveau de la Cour d’Appel révèlent que visiblement le dossier est vide sur le plan judiciaire mais plutôt que les raisons politiques pèsent toujours pour le garder en détention. Selon les mêmes sources, il existe une main politique qui ordonne son maintien en détention. Pour le moment, la défense du Dr Christophe plaide toujours  sur la forme et après la fin des vacances judiciaires, il sera probablement temps d’entrer dans le fond du dossier.

Là aussi, nos sources indiquent que les choses sont toujours compliquées. En plus de ce dossier vide, une partie des actionnaires possédant 65 % des actions au sein de Kira Hopsital menacent actuellement de poursuites contre l’Etat burundais sur le plan administratif suite aux violations graves des règles dans la gestion de l’hôpital Kira.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 140 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech