Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Les anciens combattants handicapés demandent une ordonnance d’application d’un décret présidentiel vieux de 8 mois.

Les anciens combattants handicapés demandent au ministre de la défense de sortir une ordonnance portant modalités pour bénéficier de l’aide auprès du gouvernement. Le décret présidentiel qui donne droit aux anciens combattants de bénéficier de cette aide totalise 8 mois depuis sa signature mais ne peut pas être appliqué sans une ordonnance ministérielle pour définir les modalités d’application.

Le décret présidentiel portant statut des anciens combattants date du 18  novembre 2021. Ce décret réserve à tout ancien combattant handicapé différents avantages.

Au chapitre 3 de ce décret en son article 11,  parmi ce que doit bénéficier un ancien combattant figure entre autre une formation professionnelle compatible à son handicap, une pension d’invalidité équivalente au salaire brut de son grade, des appareils orthopédiques telles que des prothèses ou orthèses,  des appareils de mobilités tels qu’une chaise roulante, des béquilles et autres. Dans le même article, un ancien combattant a droit à un logement adapté à son invalidité et dont il peut disposer de son vivant et qui devient la propriété de ses ayants droits en cas de décès, une prise en charge médicale et orthopédique dans les structures sanitaires publiques ou privées ou à son domicile, une subvention en eau et un appui juridique pour défendre ses droits en cas de besoin.

Toutefois, ces anciens combattants ne peuvent rien bénéficier avant la sortie d’une ordonnance ministérielle qui détermine les modalités d’application de ce décret.

Ces anciens combattants totalisent 8 mois à demander au ministre de la défense de sortir cette ordonnance mais en vain comme l’indique cet ancien combattant. « On nous a demandé d’attendre l’issu de la commission en place qui étudie les modalités d’application avant de sortir l’ordonnance ministérielle qui accompagne ce décret du président afin que ces avantages commencent avec le nouveau budget. Mais jusque-là, le mois de juillet a touché à sa fin. On ne sait pas où en est le processus ».

Les anciens combattants demandent au ministre de la défense de signer cette ordonnance afin qu’ils puissent bénéficier de tous ces avantages.

Les anciens combattants qui ne vivent pas sur les chefs-lieux ne bénéficient ni de la ration alimentaire  ni des soins de santé.

A ce propos, la rédaction de la RPA n’a pas encore pu joindre Floribert BIYEREKE, porte-parole du ministère de la défense nationale et des anciens combattants, pour de plus amples éclaircissements.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 294 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech