Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le torchon brûle au sein du conseil d'administration de la société Pona Pharmaceutical

La Société Pona Pharmaceutical est fermée depuis bientôt deux semaines après un mois de chômage technique imposé à tout le personnel. D'après une source interne, des conflits de gestion au sommet de la société sont à l'origine de la crise qui secoue l'entreprise. Un des actionnaires, Prosper HAKIZIMANA dit Gisiga, déjà impliqué dans un commerce des stupéfiants serait au centre de la crise.

Depuis le 18 juillet, les portes de Pona Pharmaceutical sont fermées. À l'origine, un bras de fer entre les actionnaires et la direction générale.

Selon une source interne au sein de l'entreprise, le Directeur général de la société, Emmanuel BAMENYEKANYE a décidé, fin juin, un chômage technique en attendant l'arrivée des matières premières. Une décision contestée par un groupe d'actionnaires représentés par l'homme d'affaires controversé, Prosper HAKIZIMANA alias Gisiga.

Selon toujours notre source, le bloc contestataire a ordonné au vice- président du conseil d'administration de Pona Pharmaceutical, Martin MAJAMBERE, de tenir une réunion du conseil d'administration pour destituer l'actuel directeur général, Emmanuel Bamenyekanye. Une décision immédiatement annulée par le président du conseil d'administration, Elie NTIHAGOWUMWE, comme le stipule un document consulté par la RPA.

D'après un cadre de la société, cette situation prend en otage le personnel d'une soixantaine de personnes qui, depuis le chômage technique intervenu fin juin, n'a plus droit à aucune allocation. L'entreprise semble paralysée car la société semble avoir désormais deux directeurs généraux.

A propos de ce bras de fer, la rédaction a essayé de joindre le président du conseil d'administration, Elie NTIHAGOWUMWE, mais sans succès.

Il y a une année, cette société avait été secouée par un scandale de fabrication et commercialisation des stupéfiants à base d'éphédrine. L'actionnaire, Prosper HAKIZIMANA alias Gisiga, et l'ancien directeur général Joseph Nyamuthe avaient été temporairement arrêtés et emprisonnés à la prison Centrale de Rumonge avant que leurs parrains au sommet de l'état n’étouffent cette affaire dans des circonstances mystérieuses.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 147 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech