Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Le bétail de Buganda devenu la poule aux œufs d’or de l’administrateur.

L’administrateur communal de Buganda en province Cibitoke  est accusé par ses administrés d’avoir  développé un comportement d’expropriation des biens  d’autrui. Il vise  particulièrement le bétail sous prétexte qu’on allait le vendre au Congo. Mais, le plus curieux est que c’est lui-même en complicité avec les  imbonerakure qui cherche des clients en RDC pour ce bétail.

L’année dernière, le cabinet provincial de Cibitoke a pris une décision de protéger la récolte et le bétail de la population. C’est dans ce cadre qu’il a été interdit à toute personne de vendre sa récolte ou son bétail en République Démocratique du Congo.

Cette décision est devenue une poule aux œufs d’or pour Pamphile Hakizimana depuis qu’il trône à la tête de la commune Buganda. Pour le moment, personne ne peut faire paître son bétail à l’extérieur. Les imbonerakure, agissant au nom de cet administratif, saisisse le bétail pour le rendre à leur chef, Pamphile Hakizimana. « Quand quelqu’un fait paître son bétail et qu’il le sous-estime, il saisit  son cheptel », révèle un citoyen.

De plus, la population de Buganda accuse l’administrateur Pamphile Hakizimana et ses imbonerakure de se pointer au marché de Gasenyi pour exiger de l’argent à toute personne désirant conduire son bétail au Congo. A défaut de payer, son bétail est confisqué pour être ensuite vendu au Congo par ces mêmes imbonerakure. « Du côté du Congo, il y a un marché parallèle avec les 8ème et 7ème transversale es de Gasenyi. Si tu ne donnes pas l’argent dont il a besoin, il saisit ton bétail. Ce sont les imbonerakure de la place qui conduisent le bétail pour le vendre au Congo. D’abord, il garde le bétail chez l’admimistrateur. Puis, ce dernier  collabore avec le chef de secteur qui a un véhicule pour les emmener au Congo », poursuit le citoyen.

Cet administratif est encore cité dans d’autres actes ignobles pour spolier la population ou détourner les deniers publics.

La rédaction de la RPA a encore une fois tenté de joindre, Pamphile Hakizimana mais en vain. Contacté ce mercredi, il a mis en garde qu’il ne veut rien entendre des journalistes de la RPA.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 233 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech