Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

Enfin, le bureau de l’Otraco à Gitega est fonctionnel.

C’est un ouf de soulagement chez les propriétaires de véhicules et motos en province Gitega. Le bureau de l’OTRACO dans cette province  offre désormais le service de contrôle technique. Un service qui,  jusque-là, n’était offert qu’à la direction générale à Bujumbura Mairie.

Depuis le 8 dernier,  le bureau de l’Office du Transport en Commun  en province Gitega  a ouvert le service de contrôle technique. Une décision saluée par les propriétaires de véhicules et motos qui, jusque-là, devaient se rendre à Bujumbura pour  faire faire le contrôle technique de leurs véhicules et motos. Notre source est un conducteur de véhicule de transport en commun à Gitega qui témoigne. « Plus de lamentation à présent, les machines qui impriment se trouvent à Bujumbura. Ici on t’enregistre seulement et tu paies. Par la suite,  on te donne un document provisoire  à la place du certificat de contrôle technique. C’est ce document que tu montres à la police en cas de contrôle de la route  en attendant  d’avoir le certificat de  contrôle  technique. Ce document  provisoire a une validité de 14 jours. S’il expire avant d’avoir le certificat, on le renouvelle. Moi,  je me suis entretenu avec le responsable de l’OTRACO à Gitega et il m’a dit que l’attente de ce certificat de  contrôle technique ne dépasse pas deux semaines, donc  14 jours.  

Ceux qui font le transport en province Gitega se réjouissent également du fait que même les taxi- motards  font le contrôle technique de leurs motos facilement alors qu’avant  très peu prenait l’initiative de se rendre à Bujumbura pour le faire. « Ce que je peux dire,  il y a une différence par rapport à la situation d’avant. Aujourd’hui,  les motards de Gitega et des environs se rendent en grand nombre à l’OTRACO pour chercher le document de  contrôle technique. Mais avant quand ce document  n’était délivré qu’à Bujumbura, les motards n’y allaient pas. Mais pour le moment,  ils sont contents  et viennent  nombreux  pour les demander », se réjouit un des transporteurs.

Le bureau de l’OTRACO  à Ngozi  a aussi commencé à offrir ce service de contrôle technique. Il  reste celui de la province de Bururi qui,  selon les annonces,  ouvrira aussi le service.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 210 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech