Welcome to RPA   Click to listen highlighted text! Welcome to RPA Powered By GSpeech

Radio Publique Africaine
“La voix des sans voix”

A Rumonge, le parti Cndd- Fdd a fait siens les avoirs des communes.

Certains habitants de la province Rumonge dénoncent la dilapidation des caisses communales par le parti au pouvoir CNDD-FDD. Ils  font savoir qu’ils ne comprennent pas pourquoi ce parti au pouvoir utilise le charroi  des communes pour ses diverses activités et demandent aux administratifs de cesser de confondre le parti et l’Etat.

Les habitants de la province Rumonge s’insurgent contre le fait que les membres du parti CNDD-FDD s’arrogent le droit de confisquer tous les véhicules communaux pour qu’ils assurent leur transport dans différentes activités organisées par ce parti au pouvoir. Le cas le plus illustratif est celui de samedi dernier où tous les 5 véhicules avaient été dépêchés pour déplacer les membres du parti CNDD-FDD lors d’un match amical. «  Cela s’est fait remarquer au cours du récent tournoi organisé par le CNDD-FDD où les participants se déplaçaient à bord des véhicules communaux. Toutes les communes avaient mobilisé leurs véhicules pour cette fin», a révélé notre source. 

Pire encore, poursuivent nos sources, le responsable provincial de ce parti a fait sien le véhicule de la commune Rumonge qu’il utilise à chaque fois qu’il veut se déplacer. « Le responsable du parti CNDD-FDD utilise le véhicule de la commune Rumonge dans tous ses déplacements, et sur les frais de la commune. Cela est contraire à la loi car les biens de l’Etat ne peuvent en aucun cas être assimilés à ceux du parti», ajoute notre source.

Etant donné que le budget utilisé par les communes provient des contribuables issus de différents partis politiques, les habitants de Rumonge demandent avec insistance au gouvernement en général et au ministère de l’intérieur en particulier de couper court avec cette pratique qui nuit au développement de toute cette province. Par ailleurs, certaines activités sont paralysées car certains administratifs sont parfois obligés d’attendre le retour de ces véhicules pour s’occuper de certains dossiers pénalisant ainsi les demandeurs de ces services.

Faire un don

Nos journaux parlés

Qui est en ligne?

Nous avons 347 invités et aucun membre en ligne

Click to listen highlighted text! Powered By GSpeech